/finance/business
Navigation

Le site transactionnel du Panier Bleu loin de livrer la marchandise

On peut y faire des achats depuis mercredi, mais le transport et la livraison sont toujours l’affaire des marchands

Panier bleu
Photo Le Journal Nous avons pris quelques heures pour tester les fonctionnalités du nouveau site transactionnel du Panier Bleu qui a été officiellement mis en ligne mercredi. Il est issu de la collaboration des quatre actionnaires de Plateforme Agora, l’entreprise propriétaire du Panier Bleu. Ces actionnaires sont Investissement Québec (12 M$ ) le Fonds de solidarité FTQ (5 M$), le Mouvement Desjardins (4 M$) et la montréalaise Lightspeed (1 M$).

Coup d'oeil sur cet article

Il est maintenant possible de faire des achats sur le Panier Bleu, dont le nouveau site est en ligne depuis mercredi. 

• À lire aussi: Le Panier Bleu devient une société privée

• À lire aussi: Le Panier Bleu aura sa version transactionnelle

Créé par le gouvernement caquiste il y a deux ans, au pire de la pandémie, le Panier Bleu est maintenant une entreprise privée qui veut faire augmenter les ventes des commerçants québécois. 

On y retrouve pour l’instant 125 marchands d’ici, comme Au Noir (vêtements), Hugo Girard (suppléments alimentaires) ou Papille urbaine (alimentation). 

«On est en discussion avec des entreprises plus connues, mais elles ne sont pas intégrées à la plateforme pour le moment», assure Alain Dumas, patron de l’entreprise. 

Le but est d’ajouter une vingtaine de commerces chaque semaine afin d’atteindre le chiffre de 400 avant Noël. 

«On va se faire connaître tranquillement pendant le temps des Fêtes et on va intégrer de nouvelles fonctionnalités par la suite», promet le directeur général. 

Promesses non tenues 

Si le but a toujours été d’offrir une solution de rechange à Amazon, l’entreprise a une grosse pente à remonter après le fiasco de la première version. 

Seulement 14 % des Québécois disaient l’avoir utilisé, selon un sondage NETendances publié en mars dernier. On ne pouvait d’ailleurs rien n’y acheter.

Lors de la privatisation du Panier Bleu, en juin dernier, on promettait qu’un système de transport et de livraison ferait partie de l’offre de services. 

Or, il n’en est rien. «Plus de 90 % des commerçants ont déjà un site transactionnel en place. C’est eux qui vont continuer d’assurer la livraison pour l’instant», reconnaît M. Dumas.

  • Écoutez Yves Daoust, directeur de la section Argent du journal de Montréal et du Journal de Québec au micro de Richard Martineau sur QUB radio :

Mais, tout de même une commission 

Le Panier Bleu touchera tout de même une commission de 7 % à 15 % sur chaque vente qu’elle génère pour les marchands. 

On promettait aussi d’identifier clairement les produits québécois vendus sur le site, ce qui n’est pas le cas actuellement. 

«On n’a pas seulement des produits québécois, mais on va clairement les identifier pour que les gens puissent faire des choix éclairés», promettait encore mercredi M. Dumas. 


♦ Québec avait déjà versé 4,4 millions de dollars en subventions au Panier Bleu avant sa privatisation en juin dernier. Le site et le nom ont ensuite été achetés par Plateforme Agora, une nouvelle entreprise fondée avec le soutien d’Investissement Québec, qui a injecté 12 millions de dollars pour moins de 30 % des actions.

On l’a testé pour vous 

Nous avons testé pour vous le site transactionnel du Panier Bleu, qui souhaite jouer dans la cour d’Amazon. 


OUTILS DE RECHERCHE ET FONCTIONNALITÉS

Ceux qui magasinent déjà en ligne ne seront pas dépaysés sur le nouveau site. On peut mettre des cœurs sur nos produits favoris, effectuer des recherches, classer les produits ou les commerçants par région, etc. C’est plutôt pratique, car on retrouve des commerçants de toutes les régions et des produits de toutes les catégories. 


FACTURATION ET SERVICE À LA CLIENTÈLE

Le compte utilisateur du Panier Bleu permet de n’avoir qu’une seule facture pour tous les achats effectués auprès des 125 marchands participants. Le suivi des commandes est assuré par le service à la clientèle de l’entreprise, qui est déjà en place. La livraison est par contre assurée par d’autres.  


PRODUITS QUÉBÉCOIS ET COMMERÇANTS

On compte actuellement 40 000 produits vendus par 125 marchands sur le site. Aucune façon de savoir si le produit est québécois ou non, car le système de certification n’est pas en place. Quant aux commerçants, ils doivent avoir leur siège social au Québec. Si un détaillant étranger veut se qualifier, 75 % de ses magasins au Québec doivent être possédés par des franchisés locaux. 


PAS DE SERVICE DE LIVRAISON

C’est le nerf de la guerre dans le commerce en ligne, mais pour l’instant, le Panier Bleu ne s’en occupe pas, alors que l’entreprise avait promis de le faire. Le directeur général Alain Dumas n’a pas souhaité, mercredi, dire si ou quand ce sera le cas. Les produits seront livrés de 3 à 5 jours ouvrables après l’achat, dit-on, et c’est le marchand lui-même qui devra s’en charger. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.