/entertainment/music
Navigation

William Cloutier: de Star Académie à... «Lyle, le crocodile»

William Cloutier: de Star Académie à... «Lyle, le crocodile»
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

William Cloutier est sur les écrans de cinéma dès vendredi. Pourquoi? Parce qu’il double la voix du crocodile dans le film pour enfants «Lyle, le crocodile». 

• À lire aussi: «Lyle le crocodile»: un amusement pour petits

«Un beau jour, j’ai reçu un courriel m’invitant à faire le doublage pour le film. L’équipe avait pensé à moi parce que ma voix correspond bien à celle de Shawn Mendes et ça m’a flatté. Du coup, ça m’a donné envie de relever ce défi-là», a indiqué à l’Agence QMI William Cloutier, qui se trouve à Paris où il travaille sur un projet secret.

Diplômé en interprétation théâtrale et ayant prêté sa voix au film «Histoires effrayantes à raconter dans le noir», William Cloutier était familier avec le doublage et le jeu d’acteur. Mais doubler des chansons s’est avéré être une autre paire de manches. Car, dans «Lyle, le crocodile», l’animal en question habite dans le grenier d’une famille new-yorkaise et ne parvient pas à parler, il ne s’exprime qu’en musique.

«C’est plutôt inhabituel de voir un crocodile chanter et j’admets que ce n’était pas toujours évident. On a trouvé une stratégie avec Pierre Bédard, le directeur du doublage chez Difuze, à Montréal, pour chanter sans perdre le sens des paroles des chansons.»

Non, William Cloutier n’a pas eu le loisir de répéter les pièces musicales avant le doublage. «Le matin même, on m’a invité à visionner les passages chantés pour que je puisse me faire une idée des intentions. L’après-midi, on commençait avec les titres. Je me suis lancé et on y est allé phrase par phrase. Toutes les chansons se sont construites comme ça. Après, on réécoute le tout parce qu’on ne veut pas un fini "courtepointe".»

Le moteur «Star Académie»

Cette expérience de doublage chanté, qu’il qualifie de «beau vertige», n’aurait pas été possible sans son passage – et sa victoire – dans la célèbre téléréalité en 2021. «"Star Académie" m’a forgé à accepter le fait de se lancer sans nécessairement être prêt à 100 %. Des fois, il y a quelque chose de magique qui se produit, ce sentiment d’accepter les surprises, de se découvrir à travers ça. À "Star Académie", j’ai fait beaucoup de choses pour la première fois et il y a une certaine naïveté à se lancer comme ça. Ça m’a servi à "Star Académie" et j’essaye de l’appliquer dans la majorité de mes projets. On apprend à apprécier le fait de se mettre un peu en danger, mais toujours avec ses outils et ses repères.»

William Cloutier a également été sensible aux messages véhiculés par «Lyle, le crocodile». «J’ai beaucoup aimé l’idée que ce crocodile fasse sortir le meilleur de chacun des membres de la famille. Ce que je trouve aussi intéressant avec le personnage d’Hector [NDLR: le magicien, «propriétaire» de Lyle et qui souhaite l’utiliser dans ses spectacles], c’est de vouloir se servir de quelqu’un à ses propres fins. Ça rejoint ma génération et c’est un phénomène de société. Quand Hector veut se servir du talent de Lyle, on se rend compte que ça ne sert personne.»

«Je suis content de constater que même mes enfants l’ont perçu.» Car les deux bambins ont pu entendre la prestation de leur père avec beaucoup de bonheur. «Oui, ils ont reconnu ma voix, même mon bébé de 18 mois.»

«Lyle, le crocodile» est à l’affiche dès le vendredi 7 octobre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.