/news/currentevents
Navigation

Un homme est abattu dans son véhicule

Laval a été le théâtre d’un nouveau règlement de compte

Au moins huit projectiles ont traversé le côté du véhicule de Stéphane Risler Achille.
Photo Agence QMI, Pascal Girard Au moins huit projectiles ont traversé le côté du véhicule de Stéphane Risler Achille.

Coup d'oeil sur cet article

La violence armée a fait une nouvelle victime vendredi soir alors qu’un homme de 31 ans a été froidement abattu dans son véhicule stationné dans un quartier tranquille de Laval. 

« J’ai entendu des cris, mais je ne comprenais pas d’où ça provenait. Il y a eu beaucoup de vacarme, ensuite plusieurs voitures de police sont arrivées », a expliqué Mario Pena, un nouveau résident du quartier Saint-François, à Laval.

La rafale de tirs est survenue au coin de la rue du Canada, près de la rue de l’Harmonie. Les policiers ont été appelés sur les lieux vers 23 h 20.

Une dizaine de coups de feu provenant de ce qui serait une mitraillette ont retenti depuis un véhicule, criblant de balles Stéphane Risler Achille, assis dans son Jeep Cherokee. Son décès a été constaté sur place. 

Selon nos informations, ce résident de Laval, qui avait été reconnu coupable de possession de drogue en 2015, tremperait dans le trafic de stupéfiants.

Des résidents inquiets

Au lendemain des événements, plusieurs résidents du quartier normalement paisible étaient visiblement préoccupés par ce meurtre survenu en pleine rue.  

« C’est un coin très tranquille, disons que ça saisit, s’est exclamée Sheila Boris-Leclerc, qui habite l’immeuble voisin de la scène de crime. Je ne suis pas inquiète, mais on ne sait pas, j’aurais pu être touchée par une balle perdue, j’ai cru comprendre qu’il y en a eu une dans un des appartements devant chez moi. On n’est jamais à l’abri de rien. ». 

De nombreux voisins se sont aventurés près du périmètre de sécurité afin de tenter de comprendre ce qui a pu se produire.

Quelques-uns ont été réveillés par la salve de coups de feu qui, selon plusieurs, ressemblaient à des coups francs sur du métal. Les détonations auraient duré quelques secondes.

Des résidents rencontrés par Le Journal craignent de voir une escalade de violence dans leur milieu de vie si paisible. 

Pas d’arrestation

Rappelons que 87 % des crimes par arme à feu qui ont eu lieu sur le territoire de Laval entre janvier 2021 et août 2022 étaient liés à des organisations criminelles. 

Aucune arrestation n’avait encore été faite samedi soir. La Sûreté du Québec travaillera en collaboration avec le Service de police de Laval dans cette affaire.

– Avec Maxime Deland, Agence QMI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.