/sports/hockey/canadien
Navigation

Le Canadien balayé

La troupe de Martin St-Louis s’incline pour la huitième fois en autant de matchs

Coup d'oeil sur cet article

BOUCTOUCHE, Nouveau-Brunswick | Le calendrier préparatoire a beau ne vouloir rien dire, le conclure par un huitième revers en autant de matchs doit être difficile pour l’orgueil. 

• À lire aussi: Le Canadien au Nouveau-Brunswick: un aréna renaît de ses cendres

• À lire aussi: Canadien: un calendrier préparatoire sans victoire?

• À lire aussi: Le Canadien réclame un défenseur droitier au ballottage

Même le pays de la Sagouine n’a pas souri à Martin St-Louis et ses troupiers. Samedi soir, devant 1155 spectateurs au Centre J.K. Irving de Bouctouche, près de Moncton, le Canadien a de nouveau baissé pavillon devant les Sénateurs d’Ottawa. Cette fois, au compte de 3 à 2.

C’est Drake Batherson, pendant une punition à Chris Wideman, qui a procuré la victoire aux représentants de la capitale fédérale, à 3 mi 45 s de la période de prolongation. « C’est sûr qu’on veut gagner. On est compétitif et on a notre fierté. Surtout que tout le monde travaille tellement fort », a indiqué Jordan Harris au terme de la rencontre.

« Malgré tout, les gars sont très positifs dans le vestiaire. Je pense qu’on sera en mesure de mettre cette fiche derrière nous pour amorcer la saison », a poursuivi le défenseur.

Avec ce dossier de 0-6-2 en matchs préparatoires, le Canadien écrit une page de son histoire. Les statisticiens de la LNH ne tenant le registre de ces rencontres que depuis la saison 2006-2007, il a fallu se tourner vers Carl Lavigne, l’historien du Tricolore.

Ce dernier a été en mesure de confirmer que la formation montréalaise n’était jamais passée à travers un calendrier préparatoire sans gagner un seul match.

Pas le choix d’expérimenter

La réalité aurait peut-être été différente si St-Louis avait pu compter sur tous ses effectifs. Malheureusement, l’infirmerie déborde déjà de vétérans. Mike Hoffman, Joel Armia, Nick Suzuki, Mike Matheson, Joel Edmundson ont tous manqué une portion du camp. Sans oublier Paul Byron qui n’a toujours pas patiné.

« J’aurais aimé avoir tout le monde pour les deux derniers matchs, mais tu te concentres sur ce que tu peux contrôler », a indiqué le pilote du Canadien.

Néanmoins, il a pu profiter de ces absences pour effectuer quelques expériences. Ce qui lui a permis d’en apprendre un peu plus sur son groupe.

« On a constaté qu’on a beaucoup plus de joueurs qui jouent sur l’attaque massive qu’en infériorité numérique. Il va falloir trouver des gars capables d’écouler des punitions. Je pense que ça nous a aidés à le savoir un peu, à enseigner ce qu’on peut faire », a-t-il souligné.


♦ Cole Caufield, d’un tir dévastateur, et Kaiden Guhle, avec son troisième du camp, ont été les marqueurs du Canadien.

Ce qu’on a remarqué... 

LA DÉGAINE DE CAUFIELD

La proximité de la passerelle de presse nous a permis d’apprécier davantage certains aspects du jeu. En tête de liste, le tir de Cole Caufield. On a pu constater encore plus franchement la vélocité de son lancer et la vitesse avec laquelle il dégaine. On comprend Magnus Hellberg de n’avoir rien vu passer sur le but du numéro 22.


DES POINTS POUR HARVEY-PINARD

Rafaël Harvey-Pinard s’est assuré que la direction se souviendrait de lui lorsque viendra le temps de rappeler un attaquant. Intense et utilisant sa rapidité, il a bloqué des tirs, fait avorter des jeux et s’est assuré d’appliquer un échec avant soutenu.


UN DÉFENSEUR DE PLUS

Le Canadien a réclamé Johnathan Kovacevic au ballottage. L’arrière droitier de 25 ans a disputé quatre matchs, la saison dernière, avec les Jets de Winnipeg. À droite, le Tricolore mise maintenant sur David Savard, Chris Wideman, Justin Barron et Kovacevic. Cette acquisition signifie possiblement que Barron amorcera la saison à Laval.  

+
Cole Caufield
Il en a donné pour leur argent aux partisans du Canadien présents à Bouctouche En plus de son but, il a été brillamment à lorigine de quelques pièces de jeu
-
Justin Barron
Même sil sagissait de son sixième match, il a affiché beaucoup de nervosité et dhésitation dans son jeu Son niveau de confiance semble bas Un début de saison à Laval serait tout indiqué pour lui
2
P
3
Première période
1-MON: Cole Caufield (4) (Wideman, Monahan)AN-8:47
Punitions: Wideman (Mon) 1:54 Sabourin (Ott) 8:29 Gambrell (Ott) 10:20 Pitlick (Mon) 18:44 Anderson (Mon) (min et inc) 18:44, Watson (Ott) (min et inc) 18:44, Kastelic (Ott) (inc) 18:44
Deuxième période
2-OTT: Derick Brassard (1) (Chartier, Batherson)AN-3:48
3-OTT: Scott Sabourin (1) (Gambrell)15:17
4-MON: Kaiden Guhle (3) (Dadonov, Schueneman)18:40
Punitions: Slafkovsky (Mon) 2:55 Drouin (Mon) 4:03 Chartier (Ott) 7:01 Kastelic (Ott) 15:55
Troisième période
Aucun but
Punitions: Pinto (Ott) 0:48, Pinto (Ott) 12:44
Prolongation
5-OTT: Drake Batherson (3) (Brassard, Pinto)AN-2:45
Punitions: Wideman (Ott) 2:19
Tirs au but
MONTRÉAL 20 OTTAWA 29
Gardiens:
MON: Jake Allen (PP, 0-0-1), OTT: Magnus Hellberg (G, 1-0-0)
Avantages numériques:
MON: 1 en 6, OTT: 2 en 5
ASSISTANCE:
non disponible

 

L’heure des décisions 

« C’est mon premier camp, alors je ne savais pas trop à quoi m’attendre. J’ai l’impression que ça fait trois mois que ça dure. »

Entre le camp des recrues tenu à Buffalo et les huit matchs que l’équipe a joués dans quatre provinces et trois fuseaux horaires différents, il n’est pas surprenant que Jordan Harris ait perdu la notion du temps.

D’ailleurs, les prochaines heures pourraient paraître également longues. Ce n’est que lundi matin que l’état-major du Canadien annoncera sa dernière vague de coupures.

Évidemment, c’est à la ligne bleue que les décisions les plus corsées seront prises. À la lumière de sa tenue dans les six matchs préparatoires qu’il a disputés, on peut affirmer, sans crainte de se tromper, que Kaiden Guhle se verra officiellement attribuer un casier dans le vestiaire du Centre Bell.

Aux abords de la patinoire du centre J.K. Irving de Bouctouche, Martin St-Louis n’a pas trop voulu se compromettre. Néanmoins, en lisant entre les lignes, on comprend que c’est pratiquement dans la poche pour l’Albertain.

« Il s’est amélioré de match en match, il a eu une plus grosse présence de match en match. C’est un joueur de hockey », s’est-il contenté de dire.

Non seulement est-il un joueur de hockey, mais il peut le faire tant sur le flanc gauche que sur le flanc droit. En étant tout aussi efficace des deux côtés de la ligne bleue, Guhle a marqué des points importants.

« Ça m’est arrivé à l’occasion au cours de ma carrière de jouer du côté droit. C’était bien. À ce niveau, il faut savoir jouer des deux côtés », a mentionné l’arrière de 20 ans, auteur de trois buts pendant le calendrier préparatoire.

Harvey-Pinard satisfait

En attaque, avec 14 joueurs possédant des contrats à un seul volet, auquel nombre on doit ajouter Cole Caufield, les cartes étaient déjà passablement jouées.

Toutefois, les blessures de Paul Byron, de Mike Hoffman et de Joel Armia (Nick Suzuki devrait être prêt à amorcer la saison) pourraient créer quelques ouvertures.

Rafaël Harvey-Pinard pourrait s’être placé dans une position avantageuse. Surtout si le Canadien décidait de faire commencer Juraj Slafkovsky à Laval.

« J’ai connu des hauts et des bas pendant le camp, mais en général, je suis satisfait. J’ai fait les petits détails, a déclaré l’attaquant. On va attendre la décision de la direction, mais une chose est sûre, j’ai donné mon 100 % sur la patinoire. »

Efficace en infériorité numérique

Reconnu pour ses talents offensifs à l’époque où il portait les couleurs des Huskies de Rouyn-Noranda et des Saguenéens de Chicoutimi, Harvey-Pinard a démontré qu’il pouvait être un joueur d’utilité efficace, lui qui a souvent vu du temps de jeu en infériorité numérique.

« J’ai joué à cette position avec le Rocket, l’an passé. C’était sensiblement la même façon de jouer en désavantage numérique, donc l’ajustement n’a pas été trop difficile. »

Était-ce suffisant pour convaincre St-Louis et Kent Hughes ? On le saura demain.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.