/finance/business
Navigation

L’intelligence artificielle pour mieux gérer la main-d’œuvre dans le port de Montréal

L’intelligence artificielle pour mieux gérer la main-d’œuvre dans le port de Montréal
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L'Association des employeurs maritimes (AEM) va déployer, dans les premiers mois de 2023, un outil d’intelligence artificielle visant à améliorer la planification du déploiement de la main-d'œuvre dans le port de Montréal. 

Le projet, nommé Galileo, permettra, avant même que les navires arrivent dans le port de Montréal, de connaître la main-d’œuvre nécessaire ainsi que le coût associé au chargement et au déchargement. L’outil sera ainsi capable de prévoir avec précision l'heure d'arrivée des bateaux jusqu'à 21 jours d'avance, comparativement à 24 heures actuellement.

L’outil, qui commence son apprentissage en ce moment en se nourrissant de données, sera graduellement opérationnel et efficace dès 2023.

Pour l’employeur des débardeurs des ports de Montréal, Contrecœur, Trois-Rivières et Bécancour, Hamilton et Toronto, cette plus grande visibilité augmentera «la performance et la fluidité au Port de Montréal».

«En considérant le trafic portuaire, la météo, la quantité et le type de marchandise, Galileo proposera un scénario optimal pour le déploiement de la main-d'œuvre qui respecte les conventions collectives, les disponibilités des travailleurs portuaires et les classifications requises. Ainsi, les opérateurs de terminaux auront une ressource additionnelle pour prendre de meilleures décisions quant aux besoins de main-d'œuvre», a expliqué l’AEM dans un communiqué.

L'AEM partagera avec les autres intervenants de la chaîne d'approvisionnement le temps moyen des opérations de déchargement et de chargement des navires en fonction du nombre de travailleurs ainsi que la meilleure période de la journée pour commencer ses opérations.

Selon l’AEM, le projet permettra notamment de réduire les pénuries de main-d'œuvre, d’optimiser les coûts d'embauches, et de baisser le taux d'erreur dans les prévisions de main-d'œuvre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.