/news/currentevents
Navigation

Arrêté 22 ans après le meurtre de Guylaine Potvin, le suspect menait une vie solitaire à Granby

Marc-André Grenon
Pierre-Paul Biron Marc-André Grenon, 47 ans, de Granby, a été appréhendé mercredi par les policiers.

Coup d'oeil sur cet article

Marc-André Grenon semblait vivre une vie solitaire à Granby, alors que son arrestation pour le meurtre de Guylaine Potvin mercredi a semé la consternation dans son voisinage.

• À lire aussi: Un homme arrêté pour le meurtre de Guylaine Potvin 22 ans après les faits

«Tu ne t’attends pas à voir ça à côté de chez vous, d’habitude ce sont des affaires juste à la télé ou dans les films. C’est pas rassurant, mettons», a témoigné Sylvain Boyer, qui habite dans le même duplex que le meurtrier allégué.

Marc-André Grenon
Photo Antoine Lacroix

Des enquêteurs et techniciens en scène de crime sont restés une bonne partie de la journée mercredi dans l’appartement de l’homme de 47 ans situé sur la rue Laval Sud, à Granby, à la recherche d’éléments de preuves. 

Selon nos informations, Grenon n’était pas locataire de l’endroit, mais il y louait une chambre depuis environ deux ans. 

«J’allais bien, mais plus là, [...] on n’a rien à dire, merci», a indiqué la propriétaire de l’endroit, avant de raccrocher. 

  • Ne ratez pas l'émission de Mario Dumont, diffusée chaque jour en direct ou en balado, dès 15h30 sur QUB radio : 

«Quelqu’un d’assez tranquille»

Les voisins rencontrés par Le Journal avaient peu de choses à dire sur le suspect, eux qui n’avaient pratiquement aucun contact avec lui. 

«C’était un solitaire. Je le voyais prendre une marche de temps en temps, mais je ne lui ai pas parlé», a relaté une femme qui habite son appartement depuis 18 ans.

«Ça me semblait quelqu’un d’assez tranquille et pas à problème. Je n’ai pas eu l’occasion de le connaître beaucoup», a indiqué son voisin du haut.

Liens coupés avec sa famille

Grenon n’avait plus de lien avec les membres de sa famille depuis plusieurs années. «C’est très traumatisant d’apprendre ça aujourd’hui malgré le fait que nous n’avions plus contact», a avoué une membre de sa famille élargie.

L’accusé a souvent changé de lieu de résidence au fil des années, lui qui a cumulé plusieurs dossiers criminels entre 1993 et 2002.

  • Écoutez l'entrevue avec Jean-François Guérin à l’émission de Yasmine Abdelfadel diffusée chaque jour en direct 14h15 via QUB radio: 

Il n’a pas été possible de savoir depuis combien de temps il résidait à Granby.

Il a bénéficié des services de l’organisme l’Autre Versant, qui vient en aide à des personnes présentant des problèmes de santé mentale, et fréquentait les Alcooliques anonymes.

Selon nos informations, il a été en salle d’interrogatoire durant de longues heures mercredi. 

– Avec la collaboration de Camille Payant, Le Journal de Montréal, et Ian Gemme, Bureau d’enquête

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.