/misc
Navigation

Smith pourrait mettre Poilievre dans l'embarras

Coup d'oeil sur cet article

L’élection de Danielle Smith à titre de nouvelle première ministre de l’Alberta pourrait mener à une toute nouvelle confrontation entre cette province et le fédéral, confrontation quant aux pouvoirs et compétences des différentes juridictions.

Devant le projet de «souveraineté» proposé par Mme Smith, les demandes de rapatriement des pouvoirs en immigration au Québec passent pour de la petite bière. L’Alberta ne veut même pas se «rabaisser» à demander des pouvoirs au fédéral, elle veut tout simplement rendre les décisions fédérales – en matière d’énergie, par exemple – nulles si elles ne respectent pas les lois provinciales. 

Les Albertains sont fâchés 

Il est évident que la colère des Albertains est plus importante que jamais : ils sont pointés du doigt pour le peu d’égards qu’ils ont envers l’environnement et le développement durable, on leur met des bâtons dans les roues dans le développement des projets d’exploitations d’hydrocarbures, notamment des sables bitumineux, mais en même temps, plusieurs provinces sont heureuses de recevoir les chèques de cette péréquation qu’ils alimentent, un traitement des plus injustes à leurs yeux, encore plus lorsque ces provinces moralisatrices se paient des programmes sociaux à grands coûts. 

Boudés par les libéraux comme s’ils étaient des infréquentables, ignorés par les néo-démocrates comme s’ils étaient des intouchables et longtemps tenus pour acquis par les conservateurs, les Albertains ne se sentent plus les bienvenus à Ottawa. 

Trouver le bon compromis

La guerre au fédéral que souhaite mener la nouvelle première ministre albertaine pourrait évidemment faire mal à l’ensemble du pays, surtout si d’autres provinces, comme le Québec, décident d’utiliser les mêmes tactiques. Mais le plus grand perdant de cette bataille à venir pourrait être nul autre que Pierre Poilievre. Il devra trouver le bon positionnement pour assurer à la fois l’unité du pays et la décentralisation des pouvoirs. Entre le sens des responsabilités attendu d’un potentiel premier ministre et la mobilisation des troupes conservatrices en vue du prochain scrutin, la tâche sera certainement ardue. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.