/qubradio
Navigation

La COVID-19 longue ruine la vie de famille d’une jeune mère

young asian woman hurts her back and neck, Ache in human body , office syndrome , health care concept
Anut21ng Photo – stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Une jeune mère de 31 ans est alitée depuis trois mois après avoir contracté la COVID-19 en avril 2022.

Bianca Drysdale n’a pas encore pu reprendre le cours normal de sa vie après avoir contracté une forme de COVID-19 de longue durée.

En entrevue avec QUB radio, Mme Drysdale a raconté qu’elle se levait uniquement pour aller à la salle de bain ou à ses rendez-vous médicaux.

«Je ne peux plus passer de temps avec mes enfants. Si je suis 15 minutes avec eux, cela me prend des jours, voire des semaines à m’en remettre», a mentionné la mère de trois enfants au micro de Yasmine Abdelfadel.

Lors de la fin de semaine de Pâques, Mme Drysdale a attrapé la COVID-19. 

«Mes symptômes étaient légers. J’avais des maux de tête et un peu mal à la gorge, sans plus. Comme tout le monde, je me disais que ça allait passer. Cependant, mes maux de tête se sont intensifiés et ils ont été accompagnés d’étourdissements», a-t-elle expliqué.

Lorsque la trentenaire se levait le matin, elle était fatiguée à un point tel qu’elle avait l’impression de ne pas avoir dormi depuis des semaines. Elle a donc décidé de consulter.

Au départ, les médecins ont dit à Mme Drysdale, qui était vaccinée, que sa situation était normale, car son accouchement était récent et que ses problèmes de pression sanguine allaient se résorber.

Toutefois, en retournant voir son médecin de famille, le professionnel de la santé a remarqué qu’elle avait des battements de cœur élevés, en plus d’avoir perdu 30 livres en trois mois sans faire aucun changement dans son alimentation.

«J’étais moins active en raison de la fatigue. Tout ce que je faisais me demandait le triple d’efforts. Je ne réussissais plus à avoir le contrôle sur mon corps. D’autres symptômes comme des tremblements et des palpitations sont survenus», a-t-elle raconté.

Cette dernière a mentionné que cela prenait du temps avant de savoir qu’un individu était atteint de la COVID-19 de longue durée. 

«Au début, nous sommes allés par élimination. J’ai vu plusieurs spécialistes et docteurs qui ne savaient pas ce que c’était. Comme c’est super récent, tout le monde apprend au fur et à mesure. Nous sommes plusieurs personnes avec ça et nous ne savons pas où nous tourner, nous sommes épuisés.»

Pour l’instant, Mme Drysdale cherche encore la personne qui pourrait l’aider avec sa maladie. Elle voit, entre autres, un cardiologue pour son cœur. 

«Il y a des choses qui pourraient être bonnes pour aider la tachycardie, mais je ne peux pas les faire en raison de la COVID-19 longue. Cela intensifie mes symptômes», a-t-elle déclaré.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.