/entertainment/movies
Navigation

«Black Adam»: du divertissement pour ados

«Black Adam»: du divertissement pour ados
AFP

Coup d'oeil sur cet article

À défaut d’originalité, Dwayne Johnson livre un film de super héros qui change les idées.

Il est évident que «Black Adam» est le début d’une nouvelle série de longs métrages bourrés d’effets spéciaux et de justiciers masqués pour DC et les studios Warner. Capitalisant sur sa popularité, Dwayne Johnson s’attaque à un anti héros peu connu du grand public, accumule les cascades et livre ses répliques avec un humour pince-sans-rire qui change des Marvel politiquement corrects.

Ceci dit, «Black Adam» ne brille pas par son scénario. Car Black Adam est tiré d’un sommeil de 5000 ans et a ensuite maille à partir avec la Justice Society of America composée des super héros Hawkman (Aldis Hodge), Atom Smasher (Noah Centineo), Cyclone (Quintessa Swindell) et Doctor Fate (Pierce Brosnan qui rappelle étonnamment, en moins développé, le docteur Strange de Marvel). Ajoutez à cela une intrigue «locale» avec Adrianna (Sarah Shahi), la mère intrépide d'Amon (Bodhi Sabongui), un garçon amateur de «comics» et vous avez un assemblage qui fonctionne si l’on ne s’appesantit pas trop dessus.

Les scènes de bataille, fort nombreuses, suivent toutes le même schéma ou presque et sont toutes livrées sur des musiques que reconnaîtront sans peine ceux qui ont grandi dans les années 1970 et 1980. Quelques effets font dans l’économie de peaufinage, y compris dans l’introduction qui fait penser à un sous «300» mêlé d’«Atlantis».

Le niveau élevé de violence – Black Adam est loin d’être aussi lisse que les plus connus des super héros – n’empêchera pas les parents d’y emmener leurs jeunes, pas une goutte de sang n’est visible... histoire, pour les studios, de ne pas s’aliéner le public familial.

On rigole, on oublie tous ses tracas sitôt les portes de la salle de cinéma franchies, on en profite pour se goinfrer de maïs soufflé... en regrettant, une fois le générique terminé (ne ratez pas la scène du milieu, même si elle a fuité dans internet) qu’on n’a pas eu un peu plus de viande sur les muscles de Dwayne Johnson.

Note: 3 sur 5

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.