/sports/racing
Navigation

GP des États-Unis: «Du piètre journalisme» -Nicholas Latifi

Nicholas Latifi nie catégoriquement avoir été recruté par l’équipe Ganassi en série IndyCar

FOR-MOT-SPO-F1-GRAND-PRIX-OF-USA---PREVIEWS
Photo AFP Nicholas Latifi ne sait toujours pas ce que l’avenir lui réservera, lui qui ne sera plus pilote pour l’écurie Williams au terme de la saison en F1.

Coup d'oeil sur cet article

AUSTIN, Texas | Nicholas Latifi dit vouloir étudier plusieurs options pour poursuivre son parcours en course automobile l’an prochain.

• À lire aussi: Formule 1: un commanditaire américain pour l’écurie Haas

• À lire aussi: Qui sera le dauphin de Verstappen ?

Le pilote torontois, qui perdra son volant à la fin de la présente saison au sein de l’écurie de Formule 1 Williams, a toutefois nié catégoriquement la rumeur selon laquelle il se serait entendu avec le propriétaire Chip Ganassi pour disputer des épreuves de circuit routier en série IndyCar la saison prochaine.

« Cette nouvelle est complètement fausse. Je n’ai jamais discuté avec Ganassi ni avec d’autres écuries en IndyCar. C’est du piètre journalisme », a-t-il affirmé aujourd'hui en entrevue au Journal, à la veille des premiers essais libres du Grand Prix des États-Unis qui sera disputé dimanche.

En NASCAR ?

Le pilote de 27 ans a toutefois affirmé que l’IndyCar, un championnat de monoplaces nord-américain très compétitif, était dans sa mire, mais que d’autres disciplines, notamment en Europe, étaient également envisagées.

« Mais rien n’est signé et je n’aurai aucune annonce à faire à court terme », a-t-il ajouté.

L’histoire révélée par un certain David Land, très actif sur la chaîne YouTube, a piqué l’attention de plusieurs internautes au cours des dernières heures.

« J’ai bien ri quand j’ai lu ses propos, d’indiquer Latifi. Ils sont sans fondement. L’important pour moi, c’est de terminer ma saison sur une bonne note et de me concentrer sur les épreuves qui me restent à faire en Formule 1.

« Après, on verra les opportunités qui s’offriront à moi. Si elles ne sont pas satisfaisantes, la possibilité d’une année sabbatique n’est pas exclue. »

Selon Land, Latifi se verrait confier en 2023 le baquet de la quatrième monoplace de Ganassi actuellement occupé par le vétéran Jimmie Johnson. 

Le septuple champion de la série NASCAR, âgé de 47 ans, a récemment annoncé qu’il mettait fin à son aventure plutôt infructueuse en IndyCar, si ce n’est qu’il gardera à son horaire quelques courses sur piste ovale dont les 500 Miles d’Indianapolis l’an prochain.

Aucun avenir en F1

Lafiti est conscient que son avenir n’est plus en F1. Un rôle de pilote d’essai pour une autre écurie engagée dans la discipline reine du sport automobile est peu probable.

« Je n’accepterai un tel poste que si j’ai la certitude qu’un volant à temps plein m’est promis par la suite », a-t-il fait savoir.

Aussi bien dire qu’il n’a plus grand espoir de revenir en F1 à un moment où de jeunes espoirs très doués sont voués à y accéder au cours des prochaines années.

À cet égard, Latifi cédera son volant à Logan Sargeant lors de la première séance d’essais libres demain au majestueux Circuit des Amériques à Austin, au Texas. 

Ce jeune pilote de 21 ans est d’ailleurs le favori pour le remplacer chez Williams. Il deviendrait ainsi le premier Américain à prendre le départ d’un Grand Prix depuis son compatriote Alexander Rossi en 2015.

L’argent n’est pas un problème

Honnêtement, Latifi n’est pas à plaindre. Son accession à la F1 en 2020 est due en grande partie à la contribution de son père milliardaire Michael, président de l’entreprise agroalimentaire Sofina.

Dépendant de l’orientation qu’il donnera à sa carrière, il n’aura aucune difficulté à se trouver un volant grâce à l’apport financier de papa.

La série allemande DTM pourrait être une bonne avenue pour lui. D’autres pilotes rejetés par la F1 y ont donné un autre élan à leur carrière.

Ainsi donc, Lance Stroll sera le seul pilote canadien engagé en F1 la saison prochaine. Et tant et aussi longtemps que son père Lawrence, lui aussi très fortuné, dirigera l’écurie Aston Martin, il peut dormir sur ses deux oreilles.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.