/sports/racing
Navigation

Qui sera le dauphin de Verstappen ?

Coup d'oeil sur cet article

Le cirque de la Formule 1 fera ses trois prochaines escales en Amérique, à commencer par un arrêt à Austin, dans l’État du Texas, où il sera plutôt difficile de parier dimanche contre l’écurie Red Bull qui n’a pas été vaincue depuis le Grand Prix d’Autriche, le 10 juillet.

• À lire aussi: Grand Prix du Japon: deuxième balle de match pour Verstappen

• À lire aussi: Grand Prix de Singapour: une 6e place réconfortante

• À lire aussi: Des voitures en piste le jeudi?

Max Verstappen a tué le suspense en remportant son deuxième titre consécutif au Japon il y a deux semaines, et il n’a pas l’intention de s’en laisser imposer.

Sa soif de victoires est intacte, d’autant plus qu’il a remporté le Grand Prix des États-Unis à pareille date l’an dernier.

« Mon objectif n’a pas changé, je veux gagner, peu importe le contexte », a-t-il déclaré plus tôt cette semaine.

L’enjeu n’est certes pas le même, mais l’équipe autrichienne pourrait s’assurer du Championnat des constructeurs dimanche à Austin pour mettre fin au règne de Mercedes amorcé en 2014 et qui aura duré huit ans sans interruption.

Pérez ou Leclerc ?

Chez les pilotes, les quatre dernières épreuves de la saison permettront de déterminer qui sera le dauphin de Verstappen en 2022.

Une lutte sans merci s’est engagée entre Sergio Pérez (Red Bull) et Charles Leclerc (Ferrari), départagés par un seul point (253 et 252) au classement cumulatif.

Le coéquipier du champion néerlandais, victorieux à Singapour au début du mois, sera très motivé à l’idée de participer aux deux prochaines étapes du calendrier.

Après le Texas, un État très proche de la frontière de son pays et qui attire bon nombre de ses compatriotes, c’est à Mexico que se déplacera la F1 dès la semaine prochaine.

Le Monégasque, lui, est sur une série de quatre présences consécutives sur le podium, sans toutefois être parvenu à accéder à la première marche.

Des espoirs à l’essai

Conformément à cette obligation des écuries de faire courir de jeunes espoirs lors de la première séance d’essais libres du vendredi, ils seront quatre pilotes à effectuer leurs débuts en Formule 1 à Austin.

Ils sont Robert Shwartzman (Ferrari), Alex Palou (McLaren), Théo Pourchaire (Alfa Romeo) et Logan Sargeant (Williams). 

Ce dernier pourrait profiter de cette audition importante pour décrocher l’un des seuls baquets encore disponibles la saison prochaine.

L’Américain de 21 ans, engagé cette année en F2, est considéré comme le candidat logique à la succession du Canadien Nicholas Latifi, qui perdra son volant chez Williams à la fin du présent calendrier.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.