/opinion/blogs/mechantsraisins
Navigation

L’Alsace et le vin en héritage

Coup d'oeil sur cet article

Je suis rentrée d’Alsace il y a quelques semaines. C’était, croyez-le ou non, mon premier séjour dans la région. J’aimais déjà beaucoup ses vins et je la savais bucolique, toute coquette et assez unique avec ses maisons colorées à colombages. Mes attentes envers la belle du Nord étaient donc plutôt élevées. Elle ne m’a pas déçue.

Au risque de me répéter, l’Alsace est complexe. Pour la comprendre, il faut se pencher sur son histoire, forgée par deux nations qui se la sont disputée pendant des siècles : l’Allemagne et la France. Ce double héritage culturel (religieux, culinaire, philosophique) est au cœur même de l’identité alsacienne, laquelle se traduit aussi dans ses vins. Là-bas, on peut encore entendre les locaux faire la distinction entre les « vins catholiques » et les « vins protestants ». L’idée veut que les familles catholiques façonnent des vins plus amples et exubérants, tandis que les protestants signeraient des vins plus sobres, à l’image de leurs lieux de culte. Intéressant, non ?

La rumeur veut aussi que ce même héritage germanique explique, en partie, la fibre écolo des vignerons alsaciens, précurseurs dans l’essor de la biodynamie en France et en Europe. L’Alsace se positionne toujours en tête des vignobles européens bio et biodynamiques avec près du quart du vignoble certifié. L’influence des Vosges, qui fait de Colmar l’une des villes françaises avec la plus faible pluviométrie, n’est sans doute pas étrangère à l’omniprésence du bio, mais ça, c’est un sujet pour une prochaine chronique. Allez, santé !

Domaine Josmeyer, Pinot gris 2018, Fromenteau, Alsace 

★★★★ | $$$ | 36,25$ | France 13,5 % | 5,3 g/L – Biodynamie

Photo courtoisie

Isabelle et Céline Meyer font honneur à la mémoire de leur père et maintiennent bien haut la qualité des vins du domaine de Wintzenheim, à un jet de pierre du centre-ville de Colmar. Leur pinot gris provient d’un éventail de parcelles, dont le lieu-dit Herrenweg, à Turckheim. Vineux et assez solide, avec des saveurs intenses de caramel au beurre et d’abricot ; beaucoup de volume en milieu de bouche et une longue finale rassasiante. À boire sans se presser jusqu’en 2028.

Code SAQ : 13200600

Hugel & Fils, Gentil 2020, Alsace

★★★ | $1⁄2 | 17,95$ | France 12,5 % | 6 g/L

Photo courtoisie

En Alsace, le terme « gentil » désigne un vin traditionnel issu d’un assemblage de quelques cépages. Celui que produit la famille Hugel, au cœur du petit village de Riquewihr, marie le volume et les parfums du gewurztraminer, à la structure du pinot gris et à la vitalité du riesling, avec une pointe de muscat pour le fruit et de sylvaner, pour le tonus. Un classique alsacien, avec raison.

Code SAQ : 367284

René Muré, Sylvaner 2020, Originel, Alsace

★★★1⁄2 | $$ | 20,30$ | France 12,5 % | 3 g/L – Biodynamie

Photo courtoisie

Comme leur père avant eux, Véronique et Thomas Muré prennent tous leurs vins au sérieux. Depuis leurs cuvées d’entrée de gamme jusqu’au sublime Clos St-Landelin, fleuron du grand cru Vorbourg, à Rouffach. Leur sylvaner repose en partie sur l’achat de raisins à des vignerons bio des communes voisines. Un vin blanc sec et droit, relevé de notes d’abricot frais et de cire d’abeille. Ouvert et prêt à servir avec des huîtres charnues et salines. Excellent rapport qualité-prix-plaisir ! 

Code SAQ : 10656556

Vignoble des 3 Terres, Pinot Blanc 2019, Fly me to the moon, Alsace

★★★★ | $$1⁄2 | 29,30$ | France 13 % | 4,3 g/L – Biodynamie

Photo courtoisie

Sébastien Mann prend la relève du domaine familial d’Eguisheim, dont les vignobles sont conduits en biodynamie depuis 2009. Même s’il n’a pas la prétention du « vin de terroir », ce pinot blanc a une signature bien distinctive, marquée par la générosité du millésime 2019, avec une fraîcheur sous-jacente qui élève la matière et qui fait saliver. Salin, délicat et élégant. À apprécier avec des pétoncles à peine saisis.

Code SAQ : 13830521

Mélanie Pfister, Pinot Gris 2019, Furd, Alsace

★★★★ | $$1⁄2 | 28,30$ | France 14 % | 6,2 g/L – En conversion bio

Photo courtoisie

Ce domaine familial de Dahlenheim, non loin de Strasbourg, est entre les mains de l’une des vigneronnes les plus en vue d’Alsace. L’ensemble des parcelles est planté dans des sols calcaires, garants de tension et de fraîcheur dans les vins. Même issu d’un millésime de chaleur, ce pinot gris brille par sa sapidité et sa grande « buvabilité ». Ample, gorgé de saveurs de pêche et d’épices douces, qu’une délicate amertume met en relief. Très bel équilibre entre finesse et structure. Un excellent vin de gastronomie.

Code SAQ : 14000546


Correct★

Bon★★

Très bon★★★

Excellent★★★★

Exceptionnel★★★★★

Plus d’étoiles que de dollars : vaut largement son prix

Autant d’étoiles que de dollars : vaut son prix

Moins d’étoiles que de dollars : le vin est cher

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.