/qubradio
Navigation

«Occupation double»: les candidats sont encouragés à intimider, selon Charles «le leader»

Coup d'oeil sur cet article

Au microphone de Richard Martineau à QUB radio, Charles Montigny, un ancien candidat d’Occupation double, a critiqué vendredi l’hypocrisie de la production de la téléréalité qui, selon lui, encourage les participants à avoir des comportements «déplacés», «toxiques» et «intimidateurs».

• À lire aussi: En Martinique pour rejoindre les candidats d’OD: «Ce sujet est sensible et extrêmement délicat», écrit India Desjardins 

• À lire aussi: Un 10e commanditaire largue «OD»: Finstar qui fournissait le condo aux gagnants se dissocie à son tour

«Je vois beaucoup d’hypocrisie de la part de la production d’Occupation double», a affirmé Charles Montigny, un ancien candidat d’OD chez nous.

«Je suis prêt à mettre ma main au feu que les comportements que la production maintenant expose comme étant toxiques ont été encouragés dans les confessionnaux», a affirmé l’ancien travailleur social.

Charles Montigny a été la risée des réseaux sociaux lors de son passage à OD chez nous pour avoir répété à maintes reprises être le «leader» de la maison des gars.

«En entrevue, on m’encourageait volontairement à répéter que j’étais un leader dans les maisons, a-t-il révélé. Dans les confessionnaux, les recherchistes, les idéateurs et même l’animateur du show te mettent des choses dans la tête, puis ils le font avec un grand sourire dans la face.»

«Ils me disaient: “comment te sens-tu dans ton rôle de leader?”» a expliqué Charles. Le jeune homme devait ensuite reprendre la question et y répondre dans les mêmes termes de façon, selon lui, à le pousser dans ce rôle pour lequel le public s'est moqué de lui.

Concernant la situation actuelle autour des trois exclus pour cause d'intimidation, Charles Montigny nuance. «Je ne dis pas qu’ils n’ont pas eu de mauvais comportements, mais ils étaient dans un contexte où la plupart des gens ne seraient pas eux-mêmes.»

«Ça fait remonter, je ne dirai pas “des traumatismes” parce que le mot est un peu intense, mais ça fait remonter des pensées négatives», a-t-il avoué.

Le plus difficile pour lui a été d’avoir des commentaires positifs de la part de la production sur des comportements parfois «gênants ou déplacés».

«À OD, le feedback que tu reçois, c’est pas dans le but d’être une bonne personne, c’est dans le but de donner un bon show», a rapporté Charles.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.