/entertainment
Navigation

Un 10e commanditaire largue «OD»: Productions J promet un condo malgré le départ de Finstar

Coup d'oeil sur cet article

L’hémorragie ne semble pas vouloir cesser à OD Martinique. Un dixième commanditaire, et non le moindre, vient d’annoncer qu’il se dissocie de la téléréalité de Productions J: le Groupe Finstar, qui remettait les clés d’un de ses condos au couple gagnant cette saison, vient en effet de claquer la porte, vendredi, refusant dorénavant de fournir une unité aux vainqueurs.

• À lire aussi: OD, Lisa LaFlamme, Grand Prix: crise par-dessus crise chez Bell

• À lire aussi: Intimidation à OD: Productions J annonce un «remaniement complet» de son émission

• À lire aussi: Occupation trouble

«Nous ne remettrons pas de grand prix», a écrit à l’Agence QMI Nicolas Cloutier, partenaire, Affaires immobilières et développement du Groupe Finstar, en parlant du condo de trois chambres situé à Sainte-Agathe-des-Monts, dans les Laurentides.

«Nous comprenons que cette décision de retirer notre participation au prix final impacte tous les participants, même ceux qui n’ont pas mal agi. Ceci dit, nous croyons que la responsabilité d’assurer un prix aux gagnants ne nous revient pas», a-t-il aussi relayé par écrit. Pour notre part, nous refusons d’endosser ou de récompenser ce genre d’agissements et nous mettons un point d’honneur à ne pas accepter les comportements observés dernièrement par certains candidats et l’équipe de production d’"Occupation double", ce qui explique notre prise de position.»

Sur Instagram, toutefois, l’équipe d’«OD» a dit que «tel que prévu et annoncé, nous confirmons que les gagnants d’"Occupation double" recevront un condo en prix ainsi que tous les autres prix promis».

Finstar s’ajoute ainsi à Couche-Tard, Guru, Lambert, Nail Création, Oraki, Polysleep, Shop Santé, That'so et Twenty Compass, qui ont tous laissé tomber «OD Martinique» depuis le début de la semaine, en raison de l’intimidation manifestée par certains candidats. Des actions ont été prises par la productrice Julie Snyder, mais il semble que ce soit trop peu trop tard pour les partenaires financiers qui quitté le navire.

De retour en montage

Rappelons que Productions J a annoncé jeudi soir que ses équipes retournaient en montage pour «effacer» des épisodes trois candidats «directement associés à l’intimidation» dans l’aventure, soit Philippe, Isaack et Félix. Ceux-ci avaient été préalablement exclus, mais on devait continuer de les voir pendant trois semaines, la production ayant de l’avance sur la diffusion. Jeudi, elle a finalement changé son fusil d’épaule et retiré le trio des images présentées aux téléspectateurs.

  • Écoutez l'entrevue avec Charles Montigny, entrepreneur et ex-candidat d’Occupation double, à l’émission de Richard Martineau diffusée chaque jour en direct à 9h23 sur QUB radio:

Dans l’émission de dimanche, on annoncera à tous les candidats, au tout début, que certains d’entre eux ont été exclus. «Le souper d’élimination sera transformé en discussion, information et sensibilisation à la communication non-violente avec l’autrice India Desjardins et le professeur en prévention de l’intimidation de l’UQAM, Stéphane Villeneuve», a précisé Productions J dans un communiqué coiffé du titre «Évolution double: remaniement complet pour Occupation double à compter de ce dimanche».

Les membres du CA d’OD Martinique - qui évoluent dans une troisième maison - intégreront pour leur part les maisons officielles.

Toute cette saga a commencé quand le pompier Jonathan, 26 ans, a été mis de côté et isolé par les gars, avec qui il n’avait pas d’atomes crochus. L’équipe de production affirme avoir «averti les candidats à l’effet que leur comportement était non conforme aux valeurs du vivre ensemble dans le respect» avant même le départ de Jonathan, qui est parti parce que les gars ont décidé de «sortir» sa douce, Clémence, souhaitant par le fait même le voir quitter à son tour. Une seconde intervention a été faite par la production «directement auprès de Philippe concernant son comportement et ses propos déplacés», a-t-on précisé, ajoutant que ces moments ont été captés par les caméras.

L’autre candidat qui a eu maille à partir avec les gars, le DJ Tommy, 27 ans, donne en exemple un traitement qu'on lui a réservé dans une vidéo disponible sur TikTok. «Les gars jouaient au Monopoly, ils étaient quatre, puis j’ai dit: "est-ce que je peux [me] joindre [à vous], c’est un jeu à cinq", puis Philippe a dit non: "on aime mieux jouer à quatre". À partir de ce moment-là, je me suis dit: "je pense que ce gars-là a un problème entre les deux oreilles, il y a deux fils qui ne se connectent pas"».

Il faut savoir que Tommy est arrivé après le début de la saison et que certains gars n’ont pas apprécié son discours sur le deuxième tapis rouge, ce qui expliquerait pourquoi il a été mal accueilli, contrairement aux deux autres nouveaux, Rami et Mickaël.

  • Écoutez l'entrevue avec Jean Baillargeon, expert-conseil en communication stratégique à l’émission de Sophie Durocher diffusée chaque jour en direct 15 h 18 via QUB radio :

Julie Snyder s'excuse

Malgré nos demandes répétées, Productions J n'a pas permis à l'Agence QMI de discuter avec Jonathan et Tommy jeudi et vendredi. Productions J n’a pas non plus voulu commenter la situation.

Par contre, Julie Snyder a dit mercredi, sur le plateau de son émission La semaine des 4 Julie, à Noovo, à propos de l’intimidation: «La production et moi prenons la responsabilité et nous nous excusons. C’est l’occasion d’avoir un constat commun sur cet enjeu de société. On aurait pu probablement, et on aurait dû agir plus vite. On espère de tout cœur que cela ne se reproduira plus. Encore une fois, j’offre toutes mes excuses à ceux et celles que ça a pu offenser, et au fait qu’on n’a pas agi plus vite. Mais on a agi au mieux de notre connaissance dans cette aventure-là, et on apprend tous les jours, et je pense qu’on a beaucoup appris ces dernières semaines».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.