/world/guerre-en-ukraine
Navigation

«Une macabre mise en scène»: des soldats ukrainiens «offerts en cadeau» à un allié de Poutine

«Une macabre mise en scène»: des soldats ukrainiens «offerts en cadeau» à un allié de Poutine
Capture d'écran | Twitter @LoupBureau

Coup d'oeil sur cet article

Une vidéo authentifiée circulant sur les réseaux sociaux fait réagir: on y voit le dirigeant de la république russe de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, se faire «offrir en cadeau», par l'un de ses enfants, des militaires ukrainiens. 

• À lire aussi: Les civils de Kherson doivent quitter la ville «immédiatement»

• À lire aussi: Le premier ministre ukrainien met en garde contre un «tsunami migratoire» si les frappes russes continuent

• À lire aussi: Ukraine: de nouvelles frappes russes provoquent des coupures de courant dans plusieurs régions

Il y a quelques jours, le dirigeant avait envoyé ses fils âgés respectivement de 14, 15 et 16 ans sur le front en Ukraine, dans le Donbass, rapporte Newsweek.

À son retour en Tchétchénie, dans une macabre mise en scène publiée sur Telegram, l’un des fils de Ramzan Kadyrov, 16 ans, «offre en cadeau» trois prisonniers de guerre ukrainiens à son père. Il est accompagné de militaires tchétchènes.

Selon le journaliste français Loup Bureau, ces trois soldats ukrainiens étaient portés disparus depuis quelque temps et auraient «réapparu» dans la vidéo.

Un dirigeant très controversé

Le dirigeant tchétchène est accusé de plusieurs crimes de guerre et d’atrocités dénoncés de toutes parts par la communauté internationale. D’ailleurs, les membres de la communauté LGBTQ+ risquent la peine de mort en Tchétchénie.

«Une macabre mise en scène»: des soldats ukrainiens «offerts en cadeau» à un allié de Poutine
Capture d'écran | Twitter @LoupBureau

Selon BFMTV, Kadyrov possède ses propres mercenaires, et environ 10 000 d’entre eux se retrouvent sur le front en Ukraine. À Marioupol, ville ravagée par les bombardements russes, l’armée de Kadyrov avait été active pour semer la «terreur» parmi les habitants.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky n’a pas réagi à l’extrait, qui selon plusieurs analystes, représente un «mépris des lois internationales».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.