/sports/opinion/columnists
Navigation

Fin prématurée

Coup d'oeil sur cet article

La saison du CF Montréal est maintenant officiellement terminée après une défaite de 3 à 1 face au New York City FC, dimanche, au Stade Saputo. Les hommes de Wilfried Nancy se sont fait servir la même médecine que celle qu’ils ont servie à leurs rivaux tout au long de la campagne.

New York City FC a commencé la rencontre avec une grande intensité et un jeu que le CF Montréal a eu beaucoup de difficulté à contrôler. L’équipe visiteuse a démontré beaucoup de mobilité et a utilisé plusieurs combinaisons qui ont fait vivre des moments difficiles aux favoris de la foule en début de match.

Normalement, c’est ce que le CF Montréal fait subir à ses rivaux. Et il ne faut pas chercher plus loin pour trouver l’explication du premier but du NYCFC, réalisé par Maximiliano Morales. Il s’agissait d’une attaque rapide avec une combinaison de deux joueurs dans la surface de réparation, ce qui a mené à une désorganisation et une urgence dans la défense montréalaise. Et malheureusement, le club montréalais n’a pas été en mesure de gérer la situation.

Après ce premier but, la troupe de Nancy a tranquillement commencé à jouer son jeu et a aussi été aidée par la blessure de l’un des meilleurs joueurs du NYCFC, l’arrière central Maxime Chanot. En raison de cela, le club new-yorkais a eu besoin de s’ajuster en délestant un peu l’offensive. Automatiquement, cela a donné plus d’espace, de mobilité et de position aux joueurs montréalais, qui ont eu plusieurs opportunités de revenir au pointage.

Manque d’opportunisme

L’une des raisons de la défaite du CF Montréal est que les joueurs n’ont pas eu l’habileté de terminer les actions. Alistair Johnston a profité du bloc défensif compact au milieu de la zone offensive pour tenter plusieurs centres dangereux, dont deux à Kei Kamara. Toutefois, l’attaquant n’a pas touché le poteau une fois, mais bien deux. Et puis, il y a eu la chance de marquer d’Ismaël Koné, toujours à la suite d’un centre de Johnston, mais le gardien Sean Johnson a réalisé un bel arrêt.

Malgré un CF Montréal plus dangereux, le NYCFC était toujours en avance. Les hommes de Nancy étaient plus offensifs, mais plus vulnérables aux contre-attaques rapides. Et c’est ce qui a mené au deuxième but des New-Yorkais, juste avant la fin de la première demie, ce qui a coupé tout enthousiasme du côté des locaux.

Même scénario lors de la deuxième demie quand le NYCFC a été prudent défensivement. Mais le CF MTL n’a pas été en mesure de concrétiser ses chances de marquer. Puis, il y a eu le troisième but de New York, qui s’est aussi amorcé par une erreur montréalaise, et tout était fini. C’était le dernier clou dans le cercueil, malgré la réalisation de Djordje Mihailovic en fin de match.

Le NYCFC n’a pas été excellent en défensive, mais il a réussi à garder son avance jusqu’à la toute fin.

Une mauvaise journée au bureau

L’offensive montréalaise n’est habituellement pas un problème et elle crée beaucoup d’opportunités. En défensive, même si les choses vont bien, elle demeure fragile.

De plus, selon moi, plusieurs joueurs comme Kamara, Victor Wanyama et Lassi Lappalainen n’étaient pas dans une bonne journée. Ils ont fait des erreurs qu’ils ne font pas d’habitude. Wanyama ne réussissait pas certaines passes alors que le Finlandais disparaissait de temps en temps.

Au final, il s’agit d’une fin prématurée à une magnifique saison. 

Voilà la cruauté du sport professionnel.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.