/finance/opinion/columnists
Navigation

Les 600 PIASTRES de Legault, beaucoup de questions

Le premier ministre François Legault
Photo Stevens LeBlanc Le premier ministre François Legault

Coup d'oeil sur cet article

L’envoi imminent des «chèques-cadeaux» que le premier ministre François Legault a promis lors de la campagne électorale a généré beaucoup de questions de la part des lecteurs.

• À lire aussi: Les chèques-cadeaux de Legault s'en viennent

D’entrée de jeu, je vous rappelle que les gens gagnant un revenu de 50 000$ et moins vont recevoir un «chèque» de 600$. Et ceux qui ont un revenu allant de 50 000$ à 100 000$ vont recevoir un «chèque» de 400$.  

  • Écoutez l'édito économique de Michel Girard diffusé chaque jour en direct 7 h 35 à QUB radio :

Vous remarquerez le mot «chèque» est entre guillemets parce que le «cadeau» de Legault sera également versé par dépôt direct aux contribuables. 


1) Quand les «chèques-cadeaux» seront-ils envoyés?

Dès le dépôt du mini-budget du ministre des Finances Eric Girard, au début de décembre prochain.  


2) Quel ministère enverra les «chèques-cadeaux»?

C’est Revenu Québec qui est responsable de cette vaste opération visant à envoyer lesdits «chèques-cadeaux» à six millions de contribuables québécois.  


3) Que doit faire le contribuable pour recevoir son chèque?

En principe, absolument rien. Revenu Québec s’en occupe. Je dis «en principe» parce que si jamais vous ne le recevez pas, il faudra faire des démarches pour l’obtenir.  


4) Mais sur quoi se base Revenu Québec pour déterminer le revenu des heureux bénéficiaires?

Tout simplement sur leurs déclarations de revenus de 2021. Tout comme c’était le cas lors de l’envoi des précédents «chèques anti-inflation» de 500$, le printemps dernier.  


5) Est-ce que ces nouveaux cadeaux de 400$ ou 600$ seront imposables?

Non, tout comme c’était également le cas avec le précédent chèque «anti-inflation» de 500$.   


6) Concernant les contribuables qui doivent de l’argent au gouvernement du Québec, se feront-ils saisir leur chèque en guise de compensation financière face à leurs dettes envers l’État?  

Non. L’attaché de presse du premier ministre, Ewan Sauves, m’a confirmé qu’aucun montant de ces chèques de 400 à 600$ promis par François Legault lors de la campagne électorale ne sera retenu pour rembourser une quelconque dette à l'égard du gouvernement.  

On se rappellera que le gouvernement Legault avait précédemment décidé de se servir des chèques anti-inflation de 500$ du printemps dernier pour forcer les contribuables qui ont une dette gouvernementale à la rembourser.   

Promesse électorale oblige, François Legault a pris l’engagement, cette fois-ci, de ne retenir aucun chèque à des fins de remboursement de dette à l'égard du gouvernement du Québec.  


7) Est-ce que les jeunes qui ont eu 18 ans en 2022 vont pouvoir, eux aussi, bénéficier des chèques-cadeaux de 600$?

La question est d’autant pertinente que ces jeunes de 18 ans n’ont pas eu droit au précédent chèque de 500$ sous prétexte qu’il fallait avoir 18 ans au 31 décembre 2021.  

J’ai demandé au porte-parole du premier ministre Legault si la règle du «18 ans au 31 décembre 2021» allait rester en vigueur pour les nouveaux «chèques-cadeaux».  

Si tel est le cas, cela laisse entendre que les jeunes, qui ont eu 18 ans cette année entre le 1er janvier et le jour du vote le 3 octobre dernier, étaient «assez vieux» pour voter, mais «trop jeunes» pour recevoir leur chèque électoral de François Legault!  

J’attends la réponse du bureau du premier ministre... 

  • Écoutez l'édito économique de Michel Girard diffusé chaque jour en direct 7 h 35 à QUB radio :

LES 2000$ DE SOUTIEN AUX AÎNÉS

1) Qui a droit à cette promesse électorale de François Legault d’augmenter de 411$ à 2000$ par année le montant du crédit d’impôt remboursable de soutien aux aînés?

Ce sont les aînés de 70 ans et plus à faible revenu.  

Pour avoir droit au crédit d’impôt remboursable de «2000$», il faut déclarer en 2022 un revenu inférieur à 24 195$ dans le cas d’une «personne seule».  

Dans le cas des aînés avec «conjoint admissible», ils recevront 4000$ s’ils gagnent moins 39 350$ à eux deux.  

Au-dessus de ces seuils de revenu, le crédit d’impôt remboursable sera graduellement réduit. Il disparaîtra à partir de 32 415$ (pour une personne seule) ou de 55 790$ pour les couples avec conjoint admissible.


2) Que doivent faire les aînés pour obtenir ce crédit d’impôt remboursable?

Il faut produire sa déclaration de revenu de 2022. Et Revenu Québec se chargera par la suite de retourner aux aînés admissibles cet autre cadeau électoral de François Legault.  


3) Concernant les aînés qui ont une dette gouvernementale, Revenu Québec va-t-il saisir leur chèque pour rembourser le gouvernement?

Non! Le bureau de François Legault m’affirme qu’aucune retenue d’argent ne sera effectuée.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.