/lifestyle/psycho
Navigation

Oser la vulnérabilité

Portrait of tired beautiful woman
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

La vulnérabilité a souvent mauvaise presse, évoquant des images de fragilité et de faiblesse. Pourtant, la vulnérabilité est non seulement une marque d’authenticité, de force et de courage, elle est aussi essentielle aux relations encore plus satisfaisantes et significatives avec nos proches.

On connaît tous des personnes qui paraissent fortes, imperturbables, invulnérables, dont la carapace semble incassable, impénétrable. Voilà peut-être une façon de se positionner vis-à-vis de l’autre, de se valoriser, de se protéger... mais qui s’avère aussi très coûteuse. Cette approche peut nous empêcher de dire ce que l’on ressent réellement, de nous montrer tels que nous sommes et de créer des liens plus forts, durables et véritables.

La géométrie variable de la vulnérabilité

L’expression « deux poids, deux mesures » illustre bien notre rapport à la vulnérabilité. Il n’est pas rare qu’un fleuve sépare le dévoilement de soi d’une part, et d’autre part, l’accueil pourtant souvent favorable des limites, des failles ou des erreurs d’un ami, d’un conjoint ou encore d’un membre de la famille.  

La perspective de dévoiler nos propres fragilités implique de risquer le jugement négatif d’autrui et nous apparaît trop souvent honteuse, voire impensable dans certains contextes. On l’assimile parfois aussi à de l’imperfection, voire à de la médiocrité, comme si tomber malade, traverser difficilement un deuil, perdre son emploi, ou vivre douloureusement une séparation était un crime !

Pourtant, devant une personne capable d’exposer ses doutes, de nommer ses limites, de reconnaître ses erreurs, nous éprouvons souvent une véritable admiration : quelle personne forte et courageuse !

Le pari souvent gagnant de la vulnérabilité

Nous sommes tous, un jour ou l’autre, habités par le doute ou submergés d’émotions. Afficher ou révéler une certaine vulnérabilité devant les autres, c’est avant tout montrer que nous sommes capables de reconnaître et de vivre nos émotions, et que nous privilégions la franchise et l’authenticité dans nos rapports interpersonnels : un atout des plus précieux et enrichissant.

En plus de nous rendre plus acces-sibles, cette attitude témoigne d’une marque de confiance auprès de l’autre, alors qu’on lui témoigne nos réels états d’âme. 

La vulnérabilité ouvre la possibilité à de nouveaux horizons relationnels, et l’écho de cette confiance peut même nous amener à revoir les composantes de notre carapace ainsi que l’image que nous nous faisons de nous-mêmes et de l’autre. Dès lors, on découvre un monde où les échanges sont infiniment plus riches et fructueux, où les partages se font d’humain à humain, où les rapports de force deviennent futiles, et les jugements, impertinents. 

Choisir le bon moment

L’étalement de nos émotions à tout vent et à tout moment, et ce, dans toutes nos relations ? Pas nécessairement. Selon les circonstances et notre état émotionnel, mieux vaut user de franchise de manière modérée et pondérée, et auprès des bonnes personnes. S’ouvrir aux autres, d’accord, mais devant quelqu’un qui juge sévèrement vos confidences ou votre sincérité, mieux vaut passer son tour !

Les colosses, les êtres imperturbables, ceux et celles pour qui pleurer est inadmissible ne sont habituellement pas les meilleurs sur qui s’épancher... C’est pourquoi il est important de s’ouvrir aux gens dont on ne craint pas le jugement et qui nous ont déjà prouvé être capables de nous écouter dans un esprit discret, respectueux, compréhensif et bienveillant. Notre vulnérabilité conjuguée à leur humanisme nous procurera le plus grand bien : tant à nous qu’à l’autre et qu’au lien qui nous unit.

La vulnérabilité, une réelle force

Si vous croyez toujours que la vulnérabilité demeure une marque de faiblesse, souvenez-vous de la célèbre fable de Jean de la Fontaine, Le Chêne et le Roseau

La force du vent a fait en sorte que l’arbre, qui paraissait majestueux et immuable, a été arraché du sol. Le simple roseau, pourtant vulnérable, a quant à lui plié... sans jamais casser.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.