/news/transports

5 options pour éviter le chaos du tunnel

Coup d'oeil sur cet article

Pour éviter l’enfer du mégachantier du tunnel La Fontaine, le gouvernement encourage les automobilistes à se trouver un plan B. Autobus, métro, covoiturage, voies réservées, navettes fluviales... Le Journal a démêlé les options pour éviter les bouchons, à l’aller comme au retour. 

• À lire aussi: Des plans B pas si simples pour éviter le chaos

• À lire aussi: Tunnel Louis-H.-La Fontaine: le gouvernement parle des deux côtés de la bouche

Le métro

À partir d’aujourd’hui, le service sera bonifié sur la ligne jaune du métro entre 6h30 et 22h30. 

Photo d'archives / Agence QMI

La Société de transport de Montréal (STM) ajoutera un train supplémentaire de neuf voitures, ce qui permettra 50 départs de plus par jour par direction et 25% de plus à l’heure de pointe, de manière à augmenter la fréquence des passages.

La STM veut ainsi assurer aux usagers du tunnel que le niveau de service dans le métro sera au rendez-vous pour répondre à leurs besoins de mobilité. 

Sur la ligne verte, un terminus temporaire a été aménagé au métro Radisson pour la durée du chantier. Deux quais accueillent maintenant les autobus du RTL et d’exo, un aménagement qui ampute par contre le stationnement incitatif de 185 places sur 556.

Les navettes fluviales

La navette fluviale qui relie Boucherville vers l’est de Montréal est gratuite, avec des départs sept jours sur sept. À partir du quai municipal de Boucherville ou de la promenade Bellerive dans l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, la navette traverse le fleuve, entre 7h et 19h15. Le service est prévu jusqu’au 13 novembre et pourrait s’étendre jusqu’en décembre, selon la météo.

Le service de navette entre Boucherville et le Vieux-Port de Montréal est toutefois terminé pour la saison. 

Autobus et taxis collectifs

Les autobus du Réseau de transport de Longueuil (RTL) et d’exo qui relient les stationnements incitatifs de Beloeil, de Sainte-Julie et de Boucherville vers le métro Radisson sont gratuits. Plusieurs départs sont prévus toute la journée, qu’on parte en direction de la Rive-Sud ou de Montréal. 

Photo Joël Lemay / Agence QMI

Jusqu’au 27 novembre, deux billets de transport seront distribués gratuitement au terminus Radisson aux usagers de ces navettes, de manière à ce qu’ils puissent poursuivre leur trajet sur le réseau de transport collectif. 

Les lignes d’autobus RTL 22, 84, 85, 61, 161, 180 ont par ailleurs été bonifiées dans le secteur de Boucherville et de Longueuil. Même chose pour les lignes exo 300, 201, 30 et 40 dans la Vallée-du-Richelieu et à Terrebonne.

À Montréal, la nouvelle navette 822 Longue-Pointe rejoint les métros Radisson et Langelier et diverses entreprises de l’est de la ville, comme le siège social de la Société des alcools du Québec, l’Hôpital Louis-Hippolyte-La Fontaine et la base militaire Longue-Pointe des Forces armées canadiennes.

Pour les zones à plus faible densité qui ne sont pas desservies par des autobus, le Réseau de transport de Longueuil offre un service de taxis collectifs. Les voitures sont identifiées par le logo du RTL et accessibles à des panneaux d’arrêt, comme les autobus. 

Mieux utiliser sa voiture

Pour les automobilistes qui voudraient utiliser leur voiture et le transport en commun, un total de 2400 places de stationnement a été ajouté dans cinq stationnements incitatifs de la Rive-Sud: de Touraine, Beloeil, de Mortagne, Sainte-Julie et Montarville.

Pour encourager le covoiturage, les voitures avec trois occupants et plus peuvent emprunter la voie réservée aux autobus et aux taxis sur l’autoroute 20 vers Montréal entre Sainte-Julie et Boucherville.

Il n’y aura toutefois pas de plateforme de covoiturage du gouvernement pour trouver des compagnons de route et adoucir le trafic causé par le chantier avant février 2023. Entre-temps, il est possible de se tourner vers les réseaux sociaux ou le site Covoiturage.ca.

Optimiser son trajet

Google Maps n’est pas la seule option pour prévoir son trajet. 

L’application Waze permet de consulter et de partager en temps réel l’état du trafic, mais aussi les travaux en cours. 

Quant à l’application Transit, elle permet de géolocaliser les options de transport en commun. En un clic, on visualise les prochains départs aux stations de métro et aux arrêts d’autobus à proximité, et même les vélos en libre-service BIXI à déverrouiller.

Avant de partir, Québec 511 permet d’identifier les entraves et même de regarder les caméras de circulation pour planifier un plan B.

Sinon, douze panneaux installés en amont du tunnel indiquent le temps estimé pour s’y rendre.

Solutions pour employeurs

Des comités d’entreprises seront mis en place en collaboration avec le Centre de gestion des déplacements de l’est de Montréal et de Lanaudière pour faciliter les déplacements des travailleurs dans l’est de Montréal et sur la Rive-Sud.

Entre-temps, les entreprises qui veulent un accompagnement pour réduire l’utilisation de l’auto solo au sein de leur personnel peuvent faire appel au centre qui est chapeauté par Voyagez Futé, souligne le site internet du ministère des Transports.

Les entreprises Netlift et Covoiturage.ca offrent aussi des options pour favoriser le covoiturage en entreprise. Mais attention, elles sont déjà débordées en prévision du chantier. Elles préviennent qu’il est difficile d’accommoder les entreprises de moins de 100 employés, un bassin insuffisant pour mettre en contact des collègues dont les points de départ et d’arrivée seraient compatibles.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.