/news/politics
Navigation

Propos contre un adolescent: le maire d’Anjou veut clore «ce malheureux événement»

Luis Miranda
Francis Halin

Coup d'oeil sur cet article

Dans sa première séance du conseil d’arrondissement depuis son altercation avec un jeune qui a fait les manchettes, le maire d’Anjou, Luis Miranda, a offert ses excuses et encouragé les jeunes à participer aux instances démocratiques. 

• À lire aussi: Une plainte déposée contre le maire d’Anjou après une querelle avec un ado

• À lire aussi: Propos contre un adolescent: le maire d’Anjou blâmé par la Commission

«Je tiens à encourager la participation citoyenne à la vie démocratique angevine. Cela inclut bien entendu nos jeunes que j’encourage à s’intéresser à la vie municipale, et qui ont parfaitement le droit de poser des questions et formuler des opinions aux [élus]», a soutenu M. Miranda mardi soir.

Il a également ajouté que le bureau d’arrondissement est ouvert à tous, et que chacun y est bienvenu pour discuter avec les élus municipaux.

«Je tiens à clore ce malheureux événement, et réitérer que la présence des jeunes est bienvenue et même souhaitée au conseil», a ajouté M. Miranda.

Pour rappel, lors de la séance du conseil d’arrondissement d’octobre, Hocine Ouendi, un jeune adolescent de 15 ans, avait pris la parole afin de demander au maire Miranda de revenir sur sa décision de fermer les terrains de soccer synthétiques de l’arrondissement. Une mesure prise en raison d’actes «d’incivilité» commis par des jeunes.

L’échange houleux qui s’en était suivi est par la suite devenu viral sur le web, alors que M. Miranda a cavalièrement rabroué M. Ouendi.

«Je me suis malheureusement emporté et j’ai tenu des propos qui ont dépassé ma pensée. Une fois de plus, je tiens à exprimer mes excuses les plus sincères à Hocine Ouendi et à sa mère», a affirmé M. Miranda mardi soir.

M. Ouendi et sa famille n’étaient pas présents au conseil d’arrondissement.

Lors de la période de questions dédiée au public, seule une citoyenne âgée a pris la parole au sujet des événements du mois d’octobre, afin d’offrir son soutien à M. Miranda.

La conseillère d’arrondissement Kristine Marsolais a également pris position en faveur de M. Miranda, en dénonçant «un montage hors contexte» dans les médias.

Plus tôt mardi, la Commission municipale du Québec (CMQ) a indiqué avoir reçu une plainte contre M. Miranda à la suite de son altercation avec M. Ouendi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.