/entertainment/movies
Navigation

Rémy Girard est magistral dans «Tu te souviendras de moi»

Tu te souviendras de moi
Photo d'archives Karelle Tremblay et Rémy Girard dans «Tu te souviendras de moi».

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir obtenu un beau succès sur les planches lors de sa création au Théâtre La Licorne en 2014, la pièce Tu te souviendras de moi réussit son passage sur grand écran, grâce notamment à une performance remarquable de Rémy Girard.

Édouard (Rémy Girard), un professeur d’histoire de renom, commence à perdre la mémoire. Il a beau pouvoir réciter par cœur le discours prononcé par René Lévesque en 1980, il est incapable de se souvenir de ce qu’il a mangé une heure plus tôt. 

Sa femme, Madeleine (France Castel), est épuisée de devoir s’occuper de lui. Et leur fille, Isabelle (Julie Le Breton), est trop prise par son travail de reporter télé pour prendre la relève. Ce sera finalement le nouveau conjoint de celle-ci, Patrick (David Boutin), qui proposera de prendre soin d’Édouard avec sa fille, Bérénice (Karelle Tremblay). Contre toute attente, le parfois malcommode Édouard se liera d’amitié avec cette jeune fille rebelle qui fera resurgir en lui de vieux souvenirs douloureux qu’il souhaitait oublier. 

  • Écoutez l'entrevue avec France Castel à l’émission de Sophie Durocher diffusée chaque jour en direct 14 h 35 via QUB radio : 

Le sujet difficile et complexe de la maladie d’Alzheimer a été abordé à quelques reprises récemment au cinéma, notamment dans le troublant Le Père, mettant en vedette Anthony Hopkins. 

Avec Tu te souviendras de moi, Éric Tessier et François Archambault (qui a coécrit le scénario) portent un autre regard sur cette maladie cruelle – qui n’est d’ailleurs jamais vraiment nommée dans le film – en s’intéressant notamment à la peur d’être oublié en tant qu’être humain, mais aussi en tant que peuple.

Tendresse

L’une des grandes forces de Tu te souviendras de moi réside dans sa façon de traiter ce sujet triste avec beaucoup de tendresse et de légèreté. On suit la progression de la maladie d’Édouard à travers le regard de ses proches qui le traitent parfois comme un enfant, ce qui provoque quelques scènes cocasses au début du film. Mais plus la mémoire d’Édouard s’effrite, plus son destin qui se dessine vient nous briser le cœur. 

Tantôt drôle, tantôt bouleversant, Rémy Girard offre une performance remarquable en composant un personnage attachant et riche en nuances. Mention spéciale aussi à Karelle Tremblay, brillante dans la peau de sa jeune complice. 


Tu te souviendras de moi 

  • ★★★ 1⁄2
  • Un film d’Éric Tessier
  • Avec Rémy Girard, Karelle Tremblay et Julie Le Breton. À l’affiche vendredi.

Une longue attente 

Rémy Girard
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits
Rémy Girard

Après avoir vu la sortie du long métrage être repoussée à plusieurs reprises en raison de la pandémie, l’équipe de Tu te souviendras de moi a enfin pu montrer le film au public montréalais, mardi soir, au Théâtre Outremont. Adapté de la pièce du même titre de François Archambault, le long métrage réalisé par Éric Tessier (Junior Majeur) met en scène un professeur d’histoire à la retraite (joué par Rémy Girard) qui commence à perdre la mémoire. Le film, qui met aussi en vedette Karelle Tremblay, Julie Le Breton et France Castel, prendra l’affiche vendredi partout au Québec. 

Tu te souviendras de moi
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits
  • Katrine Duhaime et France Castel
Tu te souviendras de moi
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits
  • Éric Tessier et François Archambault
Tu te souviendras de moi
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits
  • Julie Le Breton et Karelle Tremblay
Tu te souviendras de moi
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits
  • Marie-Evelyne Lessard et Gabrielle Fontaine
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.