/finance/business
Navigation

Difficultés financières pour Tupperware: des vendeurs font toujours des affaires en or

ARG-SYLVAIN-LALONDE
Photo Agence QMI, Joël Lemay Sylvain Lalonde, directeur élite pour Tupperware au Québec, n’est pas inquiet de la possible faillite du géant des contenants plastiques.

Coup d'oeil sur cet article

Des vendeurs Tupperware bien établis au Québec ne craignent pas la faillite de leur bannière. Au contraire, leurs affaires n’ont jamais été aussi florissantes.

• À lire aussi: Tupperware sur le point de faire faillite?

«Une entreprise comme Tupperware ne peut pas faire faillite. C’est une icône, ça fait plus de 76 ans que ça existe. S’ils n’arrivent pas à refinancer, moi je ne suis pas inquiet je sais que c’est une entreprise qui va être rachetée», assure Sylvain Lalonde, directeur élite chez Tupperware au Québec.

L’action de Tupperware Brands a perdu 42 % mercredi en bourse après la publication de ses résultats financiers du 3e trimestre. Par voie de communiqué, l’entreprise annonçait une baisse des ventes de 20 %, en comparaison à l’année passée. Son endettement dépasse les 700 M$. 

Le fabricant a déclaré qu'il pourrait ne pas être en mesure de respecter les clauses restrictives de son accord de crédit, «ce qui soulève un doute substantiel sur la capacité de la société à poursuivre ses activités».

Les difficultés liées à la COVID et l’impossibilité de faire les habituels «partys Tupperware» à la maison avaient déjà ébranlé le modèle d’affaires mythique de la compagnie américaine. À cela s’ajoute désormais l’inflation, qui a fait croître les prix Tupperware de 10 %, et les défis environnementaux. 

Le Québec en croissance

Au Québec, la situation est tout autre. L’équipe de vente de M. Lalonde, qui compte 6400 conseillères et conseillers a vu son chiffre d’affaires passer de 2,5 M$ en 2019 à plus de 7 M$ en 2021. Et la progression continue.

«Au Québec, on est en croissance (...), soutient le directeur. C’est malheureux à dire, mais la COVID a été quelque chose d’extraordinaire pour notre entreprise parce que les gens se sont mis à cuisiner à la maison, à avoir plus de temps, aller moins souvent à l’épicerie. Ça a aussi permis à plein de mamans de joindre l’entreprise pour vendre autour d’elles.»

Le groupement de vendeurs Les Diamants, piloté par Maria Meriano, majeur au Québec, aurait vu ses ventes multipliées par trois depuis 2019, pour atteindre plus de 50 millions $. La porte-parole de la maison-mère de Tupperware confirme une augmentation de l’engagement au pays. 

Nouveau modèle en ligne

La recette du succès au Québec? Avoir été capable de virer le paquebot de bord, soutient l’entrepreneur. Exit le modèle des réunions en présentiel à la maison. Le commerce se fait maintenant en ligne, à la manière d’un influenceur. 

Les conseillères font rayonner leur «mode de vie Tupperware» auprès de leur communauté à l’aide d’évènements de cuisine, ou de congélation, toujours sur le web.

  •  Ne ratez pas l'émission de Mario Dumont, diffusée chaque jour en direct ou en balado, dès 15 h 30 sur QUB radio :  

M. Lalonde pense que l’organisation a su être plus agile au Québec qu’ailleurs. L’équipe Les Diamants aurait d’ailleurs été reconnue en 2021 comme la plus performante chez Tupperware au monde.

Tupperware sur le point de faire faillite?

Serait-ce le début de la fin pour les fameux plats Tupperware et les réunions de salon qui ont fait sa renommée?

S’il faut en croire les derniers résultats financiers du géant des récipients en plastique publiés mercredi, rien ne va plus.

L’action de Tupperware Brands a perdu 42 % mercredi en bourse après la publication de ses résultats financiers du 3e trimestre, qui montrent que l’endettement de la société augmente considérablement par rapport à son bénéfice.

Tupperware Brands a 103 millions de dollars disponibles alors que sa dette dépasse les 700 M$.

Le fabricant a déclaré qu'il pourrait ne pas être en mesure de respecter les clauses restrictives de son accord de crédit, «ce qui soulève un doute substantiel sur la capacité de la société à poursuivre ses activités», a-t-on fait savoir dans un communiqué de Tupperware sur ses résultats financiers.

Les ventes nettes se sont élevées à 302,8 millions de dollars, une baisse de 20 % d'une année sur l'autre comparativement à 376,9 millions de dollars à la même période de l'année précédente.

Le bénéfice brut était de 196,6 millions de dollars, soit 64,9 % des ventes nettes, contre 247,9 millions de dollars, ou 65,8 % des ventes nettes, à la période de l'année précédente.

Fondée en 1946, Tupperware distribue ses produits dans près de 70 pays principalement par l'intermédiaire de représentants indépendants dans le monde entier.

– En collaboration avec Agence QMI

Qui est Tupperware?

  • L’entreprise est fondée en 1946 par l’ingénieur chimiste américain Earl Sila Tupper, à l’origine de l’invention des premiers bols Tupperware.
  • Le mode de distribution ingénieux de la marque, sous la forme de «Tupperware home parties», a grandement contribué à son succès.
  • La marque est présente dans près de 100 pays à travers le monde.
  •  Ne manquez pas la chronique Tout savoir en 24 minutes avec Mario Dumont et Alexandre-Moranville Ouellet, votre rendez-vous quotidien pour tout savoir sur l'actualité de la journée, 18 h 00, en direct ou en balado sur les ondes de QUB radio :  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.