/world/guerre-en-ukraine
Navigation

Un juge britannique qualifie l’invasion de l’Ukraine de «terrorisme»

Un juge britannique qualifie l’invasion de l’Ukraine de «terrorisme»
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La justice britannique a acquitté vendredi dix militants de Greenpeace qui avaient empêché un cargo de décharger du diesel russe dans un port anglais, estimant que l’invasion de l’Ukraine relevait du « terrorisme », une décision susceptible de faire jurisprudence. 

• À lire aussi: Les autorités russes démentent vendredi qu’un couvre-feu sera mis en place à Kherson

• À lire aussi: Ukraine : la Chine et l’Allemagne rejettent tout emploi d’une arme nucléaire

Les activistes de l’ONG de défense de l’environnement étaient poursuivis pour intrusion et obstruction à une activité légale pour avoir occupé en mai une jetée d’un terminal dans l’estuaire de la Tamise.

Mais le juge Christopher Williams, du tribunal de Chelmsford, au nord-est de Londres, les a disculpés, expliquant sous leurs applaudissements que « le déchargement du pétrole constituait un potentiel délit ».

« Je considère qu’il est plus que probable que la guerre livrée par la Russie puisse être décrite comme du terrorisme », a-t-il déclaré.

Il a estimé que la législation britannique sur le financement du terrorisme de 2000 pourrait être invoquée dans ce cas.

« C’est la première fois qu’un tribunal britannique accepte l’argument selon lequel la guerre livrée par la Russie en Ukraine peut être considérée comme du terrorisme » s’est félicité Greenpeace dans un communiqué, ajoutant que le jugement pourrait avoir des « des conséquences sismiques pour la politique énergétique britannique ».

Le Royaume-Uni s’est engagé en mars à arrêter d’ici à la fin de l’année les importations de brut et de produits pétroliers russes en réaction à l’invasion de l’Ukraine.

Mais Greenpeace demande à Londres d’étendre cet embargo à toutes les énergies fossiles, ce qui comprendrait également le gaz.

Ses militants s’étaient introduits sur une jetée du terminal de Grays à l’aide de bateaux pneumatiques le 15 mai, forçant le cargo battant pavillon grec Andromeda à faire demi-tour.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.