/maisonextra
Navigation

L’automne sourit aux acheteurs

L’automne sourit aux acheteurs
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Ce reportage a été réalisé en partenariat avec le courtier immobilier Marc Bonenfant.


Maintenant que les belles propriétés affichées pendant l’été ont toutes été notariées, les acheteurs attendent impatiemment l’arrivée de nouvelles maisons à visiter, faisant de l’automne une saison privilégiée pour la mise en marché.

«La plus grosse période d’inscriptions immobilières demeure la mi-janvier. De la même façon qu’un fermier qui ne sème pas au printemps n’aura rien à récolter à la fin de l’été, c’est au début de l’année que les courtiers doivent préparer les prises de possession du printemps et de l’été», indique Marc Bonenfant, courtier immobilier de Royal LePage Inter-Québec.

Mais pourquoi attendre? L’automne est aussi une saison propice pour la mise en vente! «La demande est encore bonne et il y a peu de propriétés présentement sur le marché», contrairement à la folie des inscriptions que réserve habituellement le début d’année, dit-il. Les vendeurs actuels se trouvent donc grandement avantagés, en plus de s’adresser à une clientèle plus fortunée, composée notamment de propriétaires ayant vendu leur maison ou de professionnels à la recherche d’un logis à la suite d’un transfert.

Du côté des premiers acheteurs, plus actifs en janvier, M. Bonenfant prévoit qu’ils seront probablement moins nombreux en 2023 et plus serrés financièrement en raison de la hausse des taux d’intérêt. Un phénomène qui pourrait aussi convaincre des vendeurs hésitant à afficher leur propriété dès maintenant.

Faire briller sa demeure en toute saison

«Certains vendeurs auront la chance d’accepter une offre d’achat avant Noël, pour une prise de possession rapide ou au printemps», indique le président d’Équipe Marc Bonenfant, qui effectue plus de 350 transactions par année. Mais puisque la hausse soutenue des taux d’intérêt et l’inventaire grandissant auront une incidence directe sur les délais de vente, les propriétés qui n’auront pas trouvé preneurs d’ici les Fêtes pourront profiter du marché dynamique de l’hiver.

À défaut de dévoiler leur terrain, leurs installations extérieures, leur aménagement paysager et leurs fondations entourés des paysages d’automne, les propriétés qui demeureront sur le marché jusqu’au printemps devront se montrer sous leur meilleur jour lors de la fonte des neiges. C’est pourquoi un ménage complet de la cour s’impose aujourd’hui!

Et puisque des barrières de glace sur le toit, de la buée dans les fenêtres ainsi qu’une allée de voiture et un perron glacés rebutent les acheteurs, M. Bonenfant rappelle qu’un entretien régulier d’une propriété vaut son pesant d’or!

Numéro un de tout le réseau Royal LePage de la région de Québec, l’Équipe Marc Bonenfant a à cœur d’accompagner ses clients vers une mise en marché automnale réussie.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.