/news/consumer
Navigation

Importante pénurie de laitues romaine et iceberg

Coup d'oeil sur cet article

Vous avez peut-être remarqué qu’il est plus difficile de vous procurer des laitues de type romaine ou iceberg depuis quelques semaines, et que les prix ont grandement augmenté.

• À lire aussi: Voici pourquoi la romaine est hors de prix

Le problème est si important que les restaurateurs doivent réduire les portions servies à leurs clients ou simplement ne plus en offrir du tout, en raison des prix faramineux et du fait qu’il est impossible d’ajuster les menus temporairement. 

Plusieurs causes expliquent cette pénurie de laitues. D’abord, une récolte moins grande cette année en raison des sécheresses en Californie, mais aussi la présence d’un virus, explique Sylvain Charlebois, spécialiste de l’industrie agroalimentaire à l’université Dalhousie, en entrevue au Québec matin sur LCN.

«La récolte a été moins bonne, alors c’est plus difficile pour les restaurateurs et les détaillants de s’approvisionner en Californie», observe-t-il. 

Les prix de certaines laitues sont particulièrement élevés. Des têtes de laitues romaines ont été vues à 6-7$ chez certains marchands, alors qu’elles coûtent habituellement autour de 3$.

Dans certaines bannières, les laitues romaines semblent avoir littéralement disparu. Les membres chez Costco disent avoir beaucoup de mal à en trouver, et ce, depuis plusieurs semaines, a constaté TVA Nouvelles. 

«La situation devrait revenir à la normale en décembre, lorsque la production de l’Arizona débarquera chez nous», ajoute Sylvain Charlebois.  

  • Écoutez le bulletin de nouvelles d'Alexandre Moranville au micro de Benoit Dutrizac sur QUB Radio :

Interdites au Canada

Ce n’est pas la première fois que des pénuries de laitue sont observées au Canada. Des rappels surviennent régulièrement en raison de contaminations à la bactérie E. Coli, la plupart visant des laitues cultivées aux États-Unis.

Afin de diminuer le risque associé à cette bactérie, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a mis en place l’interdiction d’importer des laitues romaines américaines issues de certains comtés aux prises avec des éclosions récurrentes de E. Coli, sous certaines conditions. 

Cette interdiction vise les comtés de Santa Cruz, Santa Clara, San Benito et Monterey de la vallée du Salinas, en Californie. La laitue importée de ces régions est toutefois autorisée si elle est analysée et qu’elle ne contient pas de niveaux détectables d'E. Coli. 

La mesure est applicable entre le 28 septembre et le 22 décembre 2022. 

Les changements climatiques, les maladies et les sécheresses risquent de provoquer de nombreux autres problèmes dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire. 

Toujours aux États-Unis, les experts s’inquiètent de voir les cheptels de bovins être réduits en raison de la diminution des pâturages, aux prises avec la sécheresse, faisant augmenter les prix. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.