/opinion/columnists
Navigation

François Legault aurait dû annuler ses chèques

Coup d'oeil sur cet article

Mercredi matin, le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a donné les détails sur l’aide que le gouvernement de François Legault va donner aux Québécois pour faire face à l’inflation.

• À lire aussi: Chèques de 400 à 600$: l’aide promise par Legault versée dès la fin novembre

Cette annonce n’était pas une grande surprise. La CAQ avait déjà annoncé les grandes lignes de son bouclier anti-inflation au début de la campagne électorale.

C’est certain que cette mesure allait être populaire auprès de l’électorat. Tout le monde aime ça recevoir des cadeaux. Cependant, il faut reconnaître que l’envoi des chèques à l’aube de la période de Fêtes risque d’augmenter la consommation, donc l’inflation.

Mesures ciblées

Au lieu d’envoyer des chèques à tout le monde, la CAQ aurait été beaucoup plus avisée de mettre de l’avant des mesures plus ciblées en aidant ceux qui en ont vraiment besoin.

C’est vrai que l’inflation touche tous les contribuables. Mais donner des chèques de 400$ à des personnes qui gagnent 100 000$ n’est pas justifié à ce moment-ci.

Nous sommes au cœur de la tempête. L’inflation est à son maximum et les taux d’intérêt sont élevés, la prochaine année ne sera pas évidente.

Pour aider à faire diminuer l’inflation, la CAQ devrait présenter un plan crédible pour régler la pénurie de la main-d’œuvre. Il faut trouver une façon concrète d’encourager les retraités à revenir sur le marché du travail.

  • Écoutez la rencontre Yasmine Abdelfadel et Marc-André Leclerc diffusée chaque jour en direct 6 h via QUB radio :

Changer d’idée

François Legault a gagné un mandat fort et il aurait été sans doute difficile pour lui de revenir sur une promesse quelques semaines après la campagne.

Mais quand on voit la Banque du Canada qui augmente le taux directeur sans arrêt depuis plusieurs mois, le gouvernement du Québec aurait dû comprendre qu’il fallait se calmer sur l’envoi de chèques.

Espérons que c’est la dernière fois que le gouvernement met de l’huile sur le feu de l’économie, car il ne devrait pas empirer la situation pour gagner des votes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.