/finance/news
Navigation

Quatre raisons pour lesquelles faire votre budget, c’est vital

savings
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

On recommande régulièrement aux consommateurs de faire leur budget, mais hormis le fait de mieux gérer son argent, on n’explique jamais réellement pourquoi. 

Voici quatre raisons pour lesquelles cet exercice est vital pour votre sécurité et votre avenir financiers.

Pour bien des gens, faire son budget est une corvée. Après avoir lu ceci, vous n’y verrez plus une activité fastidieuse, mais bel et bien un outil qui vous mènera à bon port.

1. UNE BOUSSOLE EN PÉRIODE D’INFLATION

Lorsque l’on connaît une inflation galopante comme celle qui nous afflige actuellement, il est encore plus important de bien contrôler ses finances. Car si l’on sait avec précision combien on gagne chaque mois, généralement on sait vaguement combien on dépense. Le budget vous permettra non seulement de savoir où va votre argent, mais il vous servira aussi de boussole pour mieux traverser cette période de turbulences économiques. 

« En effectuant un suivi de vos dépenses, vous aurez un portrait clair de vos habitudes de consommation et vous saurez là où vous pouvez intervenir », explique Simon Boily, directeur général du Service budgétaire Lac-Saint-Jean-Est.

2. SE PRENDRE EN MAIN ET FAIRE DES CHOIX

Pour nombre d’entre nous, faire son budget est nécessairement synonyme de privation. « Au contraire, c’est un outil qui aide à se prendre en main et à faire des choix qui sont importants à nos yeux. D’une certaine façon, il contribue à nous émanciper financièrement », assure Simon Boily. Car même s’il faut couper dans certains postes, on pourra éventuellement en bonifier d’autres. 

Par exemple, en épargnant pour un projet qui nous tient à cœur comme un voyage, l’achat d’une maison, etc. Se fixer un but donne également une bonne source de motivation. 

« Le budget nous permet aussi d’être réalistes et de savoir combien de temps il nous faudra pour y parvenir. C’est une carte routière personnalisée, on définit les routes et les objectifs à atteindre », note Simon Boily.

3. PRÉVOIR LES MAUVAIS JOURS

Parce que l’on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve et que l’on peut être aux prises avec toutes sortes d’imprévus – perte d’emploi, maladie, séparation, bris automobile, etc. –, il est fortement recommandé de constituer un fonds d’urgence qui nous aidera à voir venir en cas de coup dur. On conseille habituellement de mettre de côté l’équivalent de trois à six mois de dépenses. « Cela peut sembler beaucoup, ce qui est décourageant, car on a l’impression que l’on ne réussira jamais à mettre une telle somme de côté. Mais on peut commencer par économiser l’équivalent d’une semaine par exemple, ce qui va nous encourager », indique Simon Boily.  

Il suggère d’effectuer des prélèvements qui seront automatiquement déposés dans un compte épargne, par exemple. Même en prélevant seulement 20 $ par semaine, vous aurez accumulé la somme de 1040 $ au bout d’un an !

4. ÉVALUER SES BESOINS POUR LA RETRAITE

Grâce au budget, on peut donner des ailes à ses projets, mais aussi épargner pour se doter d’une retraite plus confortable. Pour savoir combien on devrait économiser pour cette période de notre vie, là encore le budget a toute son utilité. 

« En connaissant nos dépenses, on saura de combien on aura besoin pour bien vivre à la retraite et planifier en conséquence », indique Simon Boily.

Pour bonifier les régimes de retraite publics ou d’employeur dont vous bénéficiez déjà, vous pourrez par la suite dégager des sommes pour cotiser dans vos REER (régime enregistré d’épargne-retraite) et dans votre CELI (compte d’épargne libre d’impôt). 

« La route est longue jusqu’à la retraite, même en économisant un petit montant par semaine, vous pourrez faire fructifier cet argent sur le long terme », indique Samuel Boily. 

Conseils

  • De nombreux outils gratuits sont disponibles en ligne pour faire un premier budget. Par exemple, les grilles budgétaires de l’Autorité des marchés financiers, le Planificateur budgétaire de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, ou encore les grilles budgétaires dynamiques de l’ACEF Lanaudière. Plusieurs institutions financières proposent aussi des outils budgétaires, et il existe plusieurs applications à installer sur son téléphone intelligent.
  • Vous ne savez pas par où commencer ? Le réseau des ACEF offre des consultations budgétaires gratuites dans ses bureaux partout au Québec. Vous trouverez celle de votre région ici : defensedesconsommateurs.org/nos-membres/
Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.