/news/consumer
Navigation

Attention à vos achats: le marché des sacs contrefaits envahit le web

sacoches sacs à mains
Photo Marianne Langlois

Coup d'oeil sur cet article

Les sacs à main griffés contrefaits sont de plus en plus présents sur les réseaux sociaux et sont mieux confectionnés, avertissent des acteurs de la mode de luxe.

«Je dis toujours à mes clientes de ne jamais acheter des sacs sur Marketplace [...] même les applications de vente seconde main permettent aux faux sacs à main griffés de circuler», avertit Natasha Currie, propriétaire de la boutique seconde main de luxe GoldFringe dans Verdun.

Natasha Currie, propriétaire de la boutique Goldfringe
Photo Marianne Langlois
Natasha Currie, propriétaire de la boutique Goldfringe

Le marché seconde main en ligne a pris des proportions inégalées depuis deux ans. Cette tendance à la hausse facilite grandement le commerce de sacs griffés contrefaits en ligne. Et ils sont très difficiles à détecter, selon les professionnels du milieu de la mode à qui Le Journal a parlé.

«On le voit que le commerce en ligne est beaucoup plus accessible pour la vente et l’achat de sacs contrefaits. Souvent les gens ne sont pas en mesure de toucher les sacs, de vérifier les matériaux», déplore Marie-Eve Faust, la directrice de l’École supérieure de mode de Montréal.

La copropriétaire de Ruse boutique sur le boulevard Saint-Laurent à Montréal, Charlotte Kayla, a également observé cette tendance inquiétante.

«C’est certain que j’ai remarqué le phénomène sur Marketplace, sur Kijiji et sur d’autres plateformes similaires [...] J’ai aussi vu de la contrefaçon d’espadrilles, on remarque souvent que les prix sont bas, donc on peut assumer que les produits sont des faux», a-t-elle commenté.

Des sommes faramineuses

Alors que certaines copies se vendent une cinquantaine de dollars, plusieurs sacs de contrefaçons atteignent les 600$ et même les 1000$. Dans certains cas, il est pratiquement impossible d’identifier un faux à l’œil nu. Un sac Chanel neuf se détaille habituellement entre 5000$ et 10 000$.

«J’ai une amie qui a mis la main sur un sac Chanel à 1000$ qui s’est avéré être un faux. Lorsque je l’ai vu, je n'en revenais pas combien la copie était bien faite», soutient Natasha Currie de la boutique Goldfringe.

Le Journal a recensé plus de 100 annonces de sacs à main de luxe Chanel et Yves Saint-Laurent en vente sur Marketplace. Sur le lot, au moins 45 présentaient des signes attribuables aux copies, notamment l’absence d’étiquette d’authenticité, de numéro de série ou le manque d'exactitude dans la description du produit.

Opter pour l’expertise

Contrairement aux particuliers, les commerces qui se spécialisent dans les produits de luxe seconde main ont pu voir des tonnes de produits griffés passer sous leurs yeux et savent quels détails surveiller: coutures, serrures, textures, rien ne leur échappe. 

Par ailleurs, la majorité des commerçants spécialisés utilisent un logiciel qui assure à plus de 99% l’authenticité d’un item en le comparant à des milliers de photos référentielles. 

Ce qu’il faut savoir pour se protéger

  • Le SPVM rappelle que les transactions pour les ventes de produits vendus en ligne doivent se faire dans les zones d’échanges sécurisées afin de limiter les fraudes. On retrouve ces points d'échange à proximité de plusieurs postes de police au Québec. Par ailleurs, les citoyens victimes de fraudes peuvent en tout temps contacter la police.
  • L’Office de la protection du consommateur mentionne que, si l’offre semble trop belle pour être vraie, c’est souvent le cas. La prudence est donc de mise.
  • Si on désire tout de même tenter sa chance et acheter en ligne, il faut voir l’item en vrai et se renseigner sur ses particularités.
  • Aller voir l’objet en compagnie d’une autre personne qui connaît bien la marque en question est une bonne habitude à prendre. 
  • Il faut à tout prix éviter les virements bancaires.
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.