/entertainment/music
Navigation

Hausse des coûts de tournée: Lorde se vide le cœur

Hausse des coûts de tournée: Lorde se vide le cœur
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits

Coup d'oeil sur cet article

Pour la vedette internationale Lorde, faire une tournée de spectacles est devenue une «lutte démentielle pour atteindre le seuil de rentabilité ou faire face à l’endettement».

L’auteure-compositrice-interprète de 26 ans s’est vidé le cœur dans sa plus récente infolettre envoyée à ses milliers d'abonnés. Elle y aborde les difficultés de nombreux artistes qui doivent se battre pour parvenir à boucler des tournées lucratives. Pour certains d’entre eux, l’idée même de partir en tournée est devenue impossible financièrement, croit l'autrice de nombreux succès planétaires, comme Royals, Tennis Court et Solar Power.

Reconnue pour avoir décroché son premier contrat d’enregistrement avec Universal Records à l’âge de 12 ans grâce à une vidéo d’elle chantant dans un spectacle de talents au collège, elle insiste sur l’importance d'expliquer aux fans de musique les obstacles que doivent surmonter les artistes.

Dans sa longue lettre, la chanteuse néo-zélandaise parle de «difficultés presque sans précédents» pour les artistes, les promoteurs et les équipes, en identifiant divers facteurs, soit les trois ans de pandémie, le ralentissement économique mondial et la méfiance «compréhensible» des spectateurs face aux risques pour leur santé quand ils assistent à un spectacle. S'y ajoutent aussi la pénurie de main-d’œuvre et d’équipements de tournée (les autobus et les camions notamment), les tarifs révisés à la hausse, les coûts des vols aériens, d’hébergement et de transport de matériel, ainsi que les coûts généraux gonflés depuis la pandémie de COVID-19.

Des billets plus chers?

«Transporter un décor à travers le monde peut coûter jusqu’à trois fois le prix d’avant la pandémie en ce moment, écrit-elle. Les prix des billets devraient augmenter pour commencer à s’adapter ne serait-ce qu’un peu à cela.»

Faire payer les admirateurs et les amateurs de musique une note plus élevée pour venir les voir en concert n’est pas une option pour les artistes, explique-t-elle. La jeune femme déplore aussi les nombreuses annulations et reports, «les promesses et les déceptions» faites à ce même public qu’elle décrit comme compréhensif et flexible.

«Tout ce que nous voulons, c’est jouer pour vous», écrit celle qui se dit toutefois chanceuse alors que pour d’autres artistes, qui vendent moins de billets, la tournée est devenue une course folle «pour atteindre le seuil de rentabilité ou faire face à des dettes».

Dans sa lettre, la chanteuse a également soulevé l'aggravation des problèmes de santé mentale pour les artistes rongés par le stress. «Vous remarquerez qu’une tonne d’artistes ont annulé des spectacles en invoquant des problèmes de santé mentale au cours de la dernière année», écrit l’artiste qui se dit bénie de voir, de son côté, encore plusieurs de ses salles bondées.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.