/entertainment/stage
Navigation

Un Molière un peu sombre

Le roman de monsieur de Molière est présentée au TNM

Éric Robidoux incarne Molière, tandis que Jean‑François Casabonne interprète l’écrivain russe Mikhaïl Boulgakov, qui raconte l’histoire du grand dramaturge français dans la pièce «Le roman de monsieur de Molière» au TNM.
Photo courtoisie, Yves Renaud Éric Robidoux incarne Molière, tandis que Jean‑François Casabonne interprète l’écrivain russe Mikhaïl Boulgakov, qui raconte l’histoire du grand dramaturge français dans la pièce «Le roman de monsieur de Molière» au TNM.

Coup d'oeil sur cet article

L’Histoire est cruelle si on se fie à la vie du grand dramaturge français Molière telle que vue par le célèbre écrivain russe Mikhaïl Boulgakov.

Dans l’adaptation du livre Le roman de monsieur de Molière écrit en 1933 par le Russe, Lorraine Pintal présente au TNM un portrait plutôt noir de Molière, celui qui rêvait de monter des tragédies, mais qui a dû se rabattre sur des comédies qui l’ont rendu immortel. 

Selon cette pièce qu’elle a mise en scène, la déception et l’amertume ont marqué cet homme de théâtre qui souffrait de la censure, du succès de ses contemporains comme Racine et du comportement de ses proches.

Une distribution impeccable

Dans cette adaptation libre signée Louis‐Dominique Lavigne, c’est Boulgakov qui raconte la vie du Français qu’il admire. En tant que narrateur, il parle aussi de sa propre existence sous le communisme de Staline, forcé également de vivre avec la censure. Le parallèle est intéressant, même si leurs destins ont été bien différents.

Éric Robidoux est extraordinaire sous les traits de Molière qu’il révèle avec finesse autant lorsqu’il est jeune et timide que vieux et cinglant. Il est bien secondé par Jean‐François Casabonne qui interprète le Russe. Rachel Graton est parfaite en incarnant la première compagne de Molière. Simon Beaulé-Bulman, dans la peau de Louis XIV, Jean Marchand, sous la perruque de Corneille, et Philippe Thibault-Denis, dans les habits de Jean Racine et du frère du roi, se distinguent. 

Le reste de la distribution est également solide. Aussi sur scène, Jorane joue de la musique pour offrir une enveloppe sonore de qualité.

Avec ses nombreux personnages, des références historiques et culturelles touffues et un va-et-vient entre la France du 17e siècle et l’Union soviétique du 20e siècle, cette proposition est chargée. Cette densité étouffe quelque peu Molière qui se révèle trop peu. 

Son génie apparaît çà et là, mais sans éclat, puisqu’il se lamente beaucoup.


Le roman de monsieur de Molière est présentée au TNM jusqu’au 3 décembre.

  • Le roman de monsieur de Molière ★★★1⁄2

Une pièce de Lorraine Pintal

Avec Éric Robidoux, Jean‐François Casabonne, Rachel Graton et Simon Beaulé-Bulman.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.