/world/africa
Navigation

Le Mozambique annonce ses premières exportations de gaz naturel liquéfié

Coup d'oeil sur cet article

Le Mozambique, pays d'Afrique australe, a officiellement commencé à exporter du gaz naturel liquéfié (GNL), sur fond de crise de l'énergie en Europe provoquée par la guerre russe en Ukraine, a annoncé dimanche le président Filipe Nyusi.  

«C’est avec grand honneur que j’annonce le début de la première exportation de gaz naturel liquéfié», a déclaré le président Nyusi dans une déclaration vidéo. 

La première cargaison de gaz a été produite à l’usine offshore Coral Sul, gérée par le groupe italien Eni, a ajouté le chef de l'État, se félicitant que son pays entre ainsi dans "les annales de l'histoire du monde». 

Après l'invasion de l'Ukraine, la Russie a considérablement baissé ses livraisons de gaz à l'Europe. De nombreux Etats sont en concurrence pour avoir accès au gaz naturel liquéfié. Mais ce gaz est beaucoup plus cher à importer que celui qui arrivait via les gazoducs entre la Russie et l'Europe. 

Le Mozambique place de grands espoirs dans de vastes gisements de gaz naturel, les plus importants jamais découverts au sud du Sahara, qui ont été découverts dans le nord de la province de Cabo Delgado en 2010.  

Une fois exploités, ces gisements pourraient faire du Mozambique l’un des dix plus grands exportateurs du monde. 

Mais la province pauvre du Cabo Delgado, à majorité musulmane, est en proie aux attaques de groupes jihadistes qui ont fait près de 4000 morts depuis octobre 2017, selon l'ONG Acled qui collecte des données dans les zones de conflit. Les violences ont aussi provoqué la fuite de 820.000 personnes. 

Une attaque d'ampleur en 2021 dans la ville côtière de Palma avait contraint le géant français TotalEnergies à suspendre son projet gazier d'un montant de 16,5 milliards d'euros (22,6 milliards $). 

En septembre, le président mozambicain a toutefois estimé «pertinent» de prévoir une reprise de l'activité sur les futurs sites de production de gaz naturel dans le nord du pays. 

Le pays a traversé une longue guerre civile qui a duré quinze ans après le départ du colon portugais en 1975 et fait près d'un million de morts. 

Après un accord de paix en 1992, la rébellion était devenue un parti politique. En 2013, les rebelles avaient repris les armes, jusqu'à un nouvel accord en 2019. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.