/finance/opinion/columnists
Navigation

Un cancer à l’origine d’un succès entrepreneurial

GEN-Portrait de Marie-Claude Parent et Steve de Petrillo qui ont fondé la compagnie Garde-Malade fabricant de uniforme pour les soignants.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard Marie-Claude Parent et Steve de Petrillo qui ont fondé la compagnie Garde-Malade qui fabrique des uniformes confortables pour les soignants, le mois dernier, à Mirabel.

Coup d'oeil sur cet article

La jeune trentaine, malade du cancer et au bord de la faillite, Steve de Petrillo a vu sa vie presque s’écrouler en 2014. Mais les 40 heures par semaine passées à l’hôpital pendant huit mois auront tout changé pour lui et sa conjointe, Marie-Claude Parent. 

D’abord, il y a la rémission ; le sarcome a été vaincu. Et puis, il y a un succès digne d’un conte de fées avec la jeune entreprise Garde-Malade, imaginée de l’hôpital. 

En regardant les uniformes mal ajustés du personnel soignant, le couple a eu l’idée de fabriquer au Québec des vêtements pratiques et tendance, faits de fibres recyclées.  

« On a voulu prendre soin de ceux qui ont pris soin de Steve », raconte Marie-Claude, qui accompagnait son amoureux régulièrement pendant les traitements de chimiothérapie et de radiothérapie.

« Ça me fatiguait de voir des personnes dévouées dans des vêtements qui n’étaient pas avantageux », se souvient la jeune femme.

Ruptures de stock

Expérimenté dans l’industrie textile, le père de Steve a aidé le couple à trouver des fournisseurs québécois pour le design, les coupes et la fabrication. 

Il a fallu un an de travail pour ajuster les échantillons avant de lancer les ventes en ligne en 2020, au moment même où les soignants étaient mobilisés dans la lutte contre la pandémie. 

La première année, les ventes ont atteint 560 000 $ et la deuxième, 5 millions $ – il y a eu quelques ruptures de stock ! En 2022, le couple vise 10 millions $ ; le genre de succès qui tient davantage de l’exception que de la règle.

« On ne s’attendait pas à ça ! Même les patients disent au personnel que ça leur fait du bien de voir un peu de couleur et que les vêtements sont beaux ! » se réjouit Marie-Claude.

Revenir de loin

Garde-Malade remet aussi de la couleur dans la vie de Steve. En 2009, il avait fondé Undz, une compagnie de sous-vêtements amusants pour les hommes. Mais les débuts ont été difficiles et les dettes se sont accumulées. Quand le cancer a frappé, c’est devenu pire. 

« Jusqu’en 2018, je n’avais pas de paie, mais je ne pouvais pas lâcher parce que je devais de l’argent à tout le monde. En fait, j’ai voulu faire faillite, mais ça coûtait 30 000 $. Je n’avais pas les moyens, alors j’ai continué ! » relate Steve.

C’est une réalité qui surprend, mais oui, faire faillite coûte cher en syndic et avocats. 

C’est grâce au salaire de MarieClaude, alors employée d’Hydro-Québec, que le couple, parent de deux enfants, a pu garder la tête hors de l’eau.

« On est ensemble pour le meilleur et pour le pire, même si on n’est pas encore mariés. C’est ça l’amour. Et j’ai toujours cru en Steve », dit celle qui rêvait d’entreprendre.

GEN-Portrait de Marie-Claude Parent et Steve de Petrillo qui ont fondé la compagnie Garde-Malade fabricant de uniforme pour les soignants.
Photo courtoisie

Pari risqué

En 2019, elle s’est fait traiter de folle quand elle a laissé son job pour se consacrer à Garde-Malade avec Steve. 

Mais s’il y a bien une chose que la maladie leur a apprise, c’est qu’on a une seule vie à vivre et qu’attendre la retraite pour toucher le bonheur était un horizon trop lointain.

Le succès de Garde-Malade, qu’ils ont bâti ensemble avec leur équipe, a permis à Steve de racheter les associés et investisseurs de Undz, qui prend enfin son envol.

Et avec les deux entreprises, Steve et Marie-Claude appuient financièrement Leucan et la Fondation Sainte-Justine. 

« On ne veut pas juste vendre sans redonner », dit Steve, qui n’aime pas tellement parler de lui. S’il le fait, c’est pour redonner espoir à ceux qui sont atteints par la maladie.

Garde-Malade

Année de fondation: 2020

Fondateurs: Steve de Petrillo, Frank de Petrillo et Marie-Claude Parent

Lieu du siège social: Mirabel

Secteur d’activité: Textile

Nombre d’employés: 20

Profil de Steve de Petrillo et Marie-Claude Parent

  • Poste : Fondateurs
  • Âge : 39 et 37 ans
  • Scolarité : DEP aéronautique et DEP maquillage artistique
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.