/qubradio
Navigation

COP27: Québec «travaille beaucoup sur le dossier des énergies», explique Benoit Charrette

COP27: Québec «travaille beaucoup sur le dossier des énergies», explique Benoit Charrette
Photo d'archives, AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de l'Environnement, de la Lutte aux changements climatiques du Québec, Benoit Charette, s’est dit «optimiste» quant aux partenariats que le Québec va établir à l’issue de la COP27, qui se tient actuellement à Charm-el-Cheikh, en Égypte. 

• À lire aussi: «Je suis suffisamment optimiste», dit Guilbeault par rapport à la COP27

• À lire aussi: Gaz à effet de serre: la CAQ n’en fait pas encore assez

En entrevue à QUB radio mardi matin, le ministre a rappelé que la COP27 «est davantage une COP technique, de ‘’suivi’’».

«Là, on fait le résumé des engagements [pris lors de la COP de l’année dernière], on confirme qu’on les a respectés et on est en train d’établir de nouveaux partenariats avec des États, des pays qui sont intéressés par notre savoir-faire, par nos approches en matière de lutte aux changements climatiques», a-t-il expliqué au micro de Philippe-Vincent Foisy.

Cette conférence n’en demeure pas moins importante, a toutefois nuancé le ministre qui s’est dit «optimiste» quant à son issue. «C’est le genre d’événement où il faut rester optimiste jusqu’à la fin. Je ne présume de rien, mais je vais souhaiter qu’on arrive à des avancées», a-t-il dit.

  • Écoutez l'entrevue avec Pierre-Olivier Pineau à l’émission de Philippe-Vincent Foisy  diffusée chaque jour en direct 7 h 45 h via QUB radio : 

Il a expliqué que le Québec travaille actuellement sur le dossier des énergies renouvelables et que «l’éolien va prendre plus de place au Québec» au cours des prochaines années.

«On parle d’hydrogène en étant conscient que ce n’est pas la solution unique à la transition énergétique. Au Québec, on a la chance, de pouvoir faire notre hydrogène à partir de l’hydroélectricité.»

Interrogé à savoir si un autre projet de gaz naturel liquéfié (GNL) pourrait voir le jour au Québec, M. Charrette a expliqué que la loi n’empêche pas le dépôt d’un tel projet, mais qu’il recevra le même refus de la part du gouvernement.

«Ce n’est pas ce type de projet sur lequel on table dans le futur», a affirmé le ministre.

Rappelons que dimanche, le gouvernement du Québec a dévoilé sa Stratégie de mobilisation pour l’action climatique 2022-2027 qui comprend une enveloppe de 46,4 millions $ consacrée aux initiatives citoyennes en matière de lutte contre les changements climatiques dans la province.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.