/finance/opinion/columnists
Navigation

Dermapure déploie sa marque dans 68 cliniques esthétiques au Canada grâce à une fusion

Dermapure déploie sa marque dans 68 cliniques esthétiques au Canada grâce à une fusion
Photo courtoisie, Dermapure

Coup d'oeil sur cet article

Le groupe Functionalab, qui exploite les cliniques d’esthétique sans chirurgie Dermapure, annonce une fusion avec la division de médecine esthétique de FYihealth group, accaparant ainsi plus de 10 % du marché canadien, évalué à environ 2G$.

Le chiffre d’affaires de la nouvelle entité, qui portera le nom de Functionalab, doublera à 200 M$. La marque Dermapure, déjà présente dans 31 cliniques au Canada, dont 16 au Québec, va maintenant se déployer dans la grande majorité des 68 cliniques esthétiques du nouveau groupe.

«C’est un rêve qui se réalise et un beau tremplin vers les États-Unis, où nous sommes déjà en pourparlers pour des acquisitions», se réjouit Marilyne Gagné, présidente de Dermapure et associée de Functionalab.

L’entrepreneure de 45 ans a ouvert sa première clinique à Sherbrooke en 2009 et s’est rapidement associée à des dermatologues pour bâtir sa crédibilité. En 2013, elle a établi un partenariat avec Functionalab, connu pour sa marque de produits de beauté Jouviance et ses cliniques Project Skin MD.

Dermapure déploie sa marque dans 68 cliniques esthétiques au Canada grâce à une fusion
Photo courtoisie, Dermapure

Inspirée par la stratégie d’acquisitions d’Alain Bouchard, qui a fait grandir Couche-Tard à l’international, Mme Gagné partage les mêmes ambitions.

«Il m’a beaucoup inspirée. Il a déjà acheté plus gros que sa compagnie et il a montré que tout est possible», dit-elle.

Dermapure déploie sa marque dans 68 cliniques esthétiques au Canada grâce à une fusion
Photo courtoisie, Dermapure

Il y a trois ans, L’Oréal a investi dans Functionalab-Dermapure et est toujours partenaire de croissance de l’entreprise. C’était la première fois que le géant des produits esthétiques investissait dans les services.

«Les habitudes d’achat des consommateurs se déplacent. La clientèle achète de plus en plus en clinique et les grands joueurs de la beauté considèrent à présent ce marché», explique Marilyne Gagné.

Dermapure déploie sa marque dans 68 cliniques esthétiques au Canada grâce à une fusion
Photo courtoisie, Dermapure

LCatterton, un fonds appartenant à Louis Vuitton, est également partenaire investisseur du groupe Functionalab. L’entreprise est donc bien appuyée pour entreprendre sa croissance internationale.

La fusion avec FYihealth Medical Aesthetics réunit deux entreprises de taille similaire, avec des objectifs alignés. Functionalab sera maintenant sera codirigé par Francis Maheu et le docteur Jason McWhirter.

«C’est rare que deux entreprises qui étaient concurrentes aient la même taille et puissent se sentir égaux dans un mariage égalitaire», observe Mme Gagné, ajoutant néanmoins que la marque Dermapure chapeautera 90% des cliniques du groupe.

Dermapure souhaite devenir un leader de son industrie avec une approche responsable de l’esthétique.

«On s’adresse à des clients de 35 ans et plus. Aucun dollar marketing n’est investi pour cibler les jeunes. Ils sont les bienvenus, mais on ne les vise pas. On agit quand les premiers signes de vieillissement se manifestent», explique Mme Gagné, qui ne veut pas créer des besoins chez les jeunes.

Les traitements offerts chez Dermapure, sans chirurgie, visent à raffermir et rajeunir la peau.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.