/finance/business
Navigation

Espion à Hydro-Québec: il travaillait sans parler français ni anglais, pourquoi?

YueSheng Wang
Photo tirée de Linkedin

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-employé d’Hydro-Québec arrêté lundi pour espionnage au profit de la Chine, Yuesheng Wang, ne parle pas un mot de français, alors qu’il s’agit pourtant d’une condition d’embauche chez Hydro.

• À lire aussi: Espionnage chinois: la vigilance est de mise, selon un ex-ambassadeur canadien

• À lire aussi: Espion en télétravail: des secrets d'Hydro-Québec divulgués en Chine depuis la banlieue

Le site d’Hydro-Québec est pourtant clair. Dans sa section «candidature», on peut lire: «Le français est la langue officielle de travail de l’entreprise. Vous aurez trois tests à passer: un test de français, un test d’aptitudes cognitives et un test de personnalité. Si vous le désirez, vous pourrez faire les deux derniers tests en anglais. Ce choix vous est offert pour que la langue du questionnaire ne constitue pas un obstacle à la compréhension des questions. Toutefois, les consignes vous seront données en français.» 

  • Écoutez l'édito de Philippe Lorange diffusé chaque jour en direct 13 h 43 via QUB radio :

Unilingue mandarin

Comment Yuesheng Wang, unilingue mandarin, a-t-il pu travailler depuis 2018 pour la société d’État? 

«Il peut y avoir des cas exceptionnels, dans des domaines de pointe, d’employés qui ne parlent pas français à leur arrivée à Hydro-Québec», précise Caroline Des Rosiers, porte-parole d’Hydro-Québec. «Dans tous les cas, ils doivent participer à des programmes de francisation.»  

Formations peu concluantes

L’espion chinois aurait bel et bien participé à des programmes de francisation, selon Mme Des Rosiers, même si les résultats semblent peu concluants.

M. Wang travaillait au Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie d’Hydro-Québec, à Varennes. 

Regroupant autrefois un millier de travailleurs, le centre emploie aujourd’hui de 400 à 500 personnes, des techniciens, doctorants et chercheurs pour la plupart.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.