/news/politics
Navigation

Exposition René et Lévesque: «Nous lui avons redonné la parole», dit Lucien Bouchard

Exposition René et Lévesque: «Nous lui avons redonné la parole», dit Lucien Bouchard

Coup d'oeil sur cet article

Quelques mois après le lancement du centenaire de René Lévesque, l’ex-premier ministre Lucien Bouchard constate que les commémorations ont remis à l’avant-scène le rêve politique du fondateur du Parti québécois. 

• À lire aussi: René au musée: une exposition sur les grandes étapes de vie de l’homme et du politicien

• À lire aussi: «Ma mère insistait pour que je favorise mon autonomie»

«En évoquant ce qu’il a été et ce qu’il a fait, nous lui avons en quelque sorte redonné la parole. Nous l’avons réentendu exprimer son rêve d’un avenir québécois fondé sur sa plénitude politique», a dit Lucien Bouchard dans son discours d’inauguration de l’exposition René et Lévesque au Musée de la civilisation à Québec, mercredi soir.

Au cours de son allocution, M. Bouchard s’est réjoui que les célébrations de la vie de celui que l’on surnommait «Ti-Poil» aient été l’occasion d’opérer un «retour à notre histoire», se gardant toutefois de parler de «souveraineté» ou d’«indépendance».

«René Lévesque est né d’un milieu et d’une période qui sont à leur tour tributaires d’un enseignement, de dépassements, d’influences et d’événements. On ne peut donc comprendre ses engagements et sa motivation sans regarder plus haut et plus loin, c’est-à-dire de la situer dans l’histoire», a-t-il formulé.

Or, ce regard sur notre passé doit nous permettre de voir plus clair dans l’avenir que l’on envisage en tant que collectivité.

«On aurait mauvaise grâce en effet de se priver de l’éclairage et de l’approfondissement dont peut s’enrichir une réflexion plus large sur les enjeux d’aujourd’hui et les orientations de demain», a-t-il dit.

C’est d’ailleurs de ce sentiment de l’histoire qu’a été pris Lucien Bouchard en visitant l’exposition René et Lévesque mercredi.

  • Écoutez l'entrevue avec Coline Niess, responsable de l’exposition sur René Lévesque au Musée de la Civilisation à l’émission de Sophie Durocher diffusée chaque jour en direct 15 h 15 via QUB radio : 

«Ça m’a tout de suite inspiré une pensée. Je regardais, évidemment, on part d’un petit garçon sympathique, en culotte courte, dans le regard duquel j’ai deviné l’annonce du regard de René Lévesque que nous avons connu.»

«Et je me suis dit qu’il doit y avoir quelque part au Québec actuellement un petit garçon, et pourquoi pas une petite fille, qui aurait la passion d’entreprendre un parcours semblable à celui de René Lévesque, ou en tout cas la passion de travailler à l’épanouissement collectif du Québec», a-t-il poursuivi.

Le ministre de la Culture, Mathieu Lacombe, devait également prononcer un discours, mais il n'a pas pu prendre part à l'événement. Les conditions météorologiques l'ont contraint à rentrer en Outaouais plus tôt, où il a un rendez-vous jeudi matin, a indiqué son attachée de presse.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.