/entertainment/comedy
Navigation

Plus occupée que jamais, Christine Morency ne chôme pas avec son premier one-woman-show

ART-CHRISTINE-MORENCY
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

De dire que Christine Morency n’a pas chômé cette année tiendrait de l’euphémisme. En plus d’être très présente à la radio et la télévision, d’avoir récemment lancé sa propre série documentaire et bouclé le tournage de l’édition québécoise de LOL: Qui rira le dernier?, l’humoriste s’apprête aujourd’hui à présenter son premier one-woman-show. «Oui, c’est beaucoup, atteste-t-elle. Mais j’espère que ça va continuer comme ça.»

• À lire aussi: «Top Minou»: Bleu Jeans Bleu de retour pour semer la «bonne humeur»

Un simple coup d’oeil à l’agenda de Christine Morency suffirait à donner le vertige tant son emploi du temps est chargé. Et elle l’avoue elle-même, elle a trimé particulièrement dur au cours des derniers mois pour mener à bien tous ces projets qu’elle continuera à déployer au cours de l’an prochain. 

«Je suis chanceuse, j’ai de super belles opportunités. Et chacun de ces projets, je les aime; il n’y en a aucun que j’ai fait de reculons, à contrecoeur. J’ai vraiment beaucoup de fun», avance-t-elle, en entretien avec Le Journal

Cette pluie d’opportunités peut tout de même représenter un couteau à double tranchant. Car le public peut en arriver à se lasser d’un artiste s’il juge qu’il est trop présent dans la sphère médiatique. Ça, Christine Morency en est pleinement consciente. Lorsqu’on lui demande s’il s’agit d’une source d’inquiétude pour elle, l’humoriste prend un ton plus sérieux. 

«C’est sûr que ça me fait peur», avance-t-elle.  

«J’espère que les gens ne se tanneront jamais de moi. Et, surtout, j’espère arriver à être assez intelligente et créative pour trouver la bonne façon d’aborder chacun de ces projets. Oui, je suis partout en ce moment. Mais chaque émission, chaque présence me permet de montrer un côté différent de moi, une facette de ma personnalité qu’on ne connaît peut-être pas», termine-t-elle. 

ART-CHRISTINE-MORENCY
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Enfin sur scène

Ces différentes facettes convergeront toutes sur scène avec Grâce, un très attendu premier one-woman-show qu’elle lancera en grande pompe mardi soir, à Québec. Au programme: 90 minutes au cours desquelles Christine Morency se présente telle qu’elle est, sans filtre ni tabou. Car si son nom et son visage sont déjà bien familiers du public québécois, il est vrai que certains la verront pour la toute première fois sur les planches. 

«On m’a vue à la télévision, entendue à la radio, mais il n’y a pas tant de gens qui m’ont déjà vue en spectacle. Alors je profite de ce premier spectacle-là pour montrer qui je suis et parler de plein de choses; de mon filleul qui a un trouble du spectre de l’autisme, de mes premiers emplois, de séduction, de grossophobie», étale-t-elle. 

Car ses abonnés le savent bien, Christine Morency utilise régulièrement sa voix pour dénoncer des comportements grossophobes dont elle est la cible, ou encore témoin. Non, elle ne revendique pas le statut de militante dans le domaine, ni même de modèle, préférant le laisser aux Julie Artacho et Mickaël Bergeron de ce monde. 

Mais Christine Morency tient tout de même à utiliser sa tribune pour effriter les tabous et les préjugés liés au surpoids. 

«Je ne suis pas une référence dans le domaine, je ne me consacre pas à la cause en lisant des études sur le sujet. Mais reste que la grossophobie est une des formes de méchanceté les plus acceptées socialement. Ça tend à changer, mais il reste du chemin à faire. Ma job à moi, c’est d’exister dans la sphère publique en d’en parler», avance-t-elle. 

Le message qu’elle souhaite véhiculer? L’importance du respect, tout simplement. 

«Ça ne me dérange pas que quelqu’un ne me trouve pas belle, qu’il ou elle n’aime pas mon corps. Peu importe! Mais j’ai droit au respect comme n’importe qui», explique-t-elle.  

Christine Morency présentera Grâce à la Salle Albert-Rousseau de Québec mardi, puis à l’Olympia de Montréal du 29 novembre au 1er décembre. Pour toutes les dates: christinemorency.ca/

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.