/entertainment/movies
Navigation

«The Menu»: Bon appétit!

«The Menu»: Bon appétit!
Capture d'écran

Coup d'oeil sur cet article

Ralph Fiennes et Anya Taylor-Joy jouent avec nos nerfs dans cette satire grinçante et délicieuse (et qui n’est pas un film d’horreur). 

Tout commence lorsque Tyler (Nicholas Hoult) et Margot (Anya Taylor-Joy) grimpent à bord d’une navette pour se rendre à l’île d’Hawthorne. Pourquoi? Pour manger à Hawthorne, le restaurant du chef Julian Slowik (Ralph Fiennes). Car il ne s’agit pas là de n’importe quel restaurant comme en témoignent les amuse-bouches servis sur le bateau. Et pas à n’importe quel prix; Slowik proposant son menu à plus de 1000 $ par personne.

On se doute bien qu’à ce prix-là, l’île est aussi une ferme, un laboratoire et une cuisine chromée, le tout dans un décor bétonné très brutaliste post-moderne. Slowik officie en véritable potentat, pensez à un mélange entre Gordon Ramsay et Hitler... avec un soupçon d’Hannibal (j’exagère à peine).

Les convives, chacun des 12 clients est un succédané du type de personnes que l’on peut trouver dans un tel établissement, sont invités à «ne pas manger»... «mais à déguster» les plats tous plus abracadabrants les uns que les autres, comme cette assiette de pain sans pain. Oui, c’est le principe des restaurants étoilés poussé à son paroxysme.

Et cela fonctionne à merveille, le scénario de Will Tracy («Succession») et Seth Reiss («Late Night with Seth Meyers») n’épargnant rien ni personne sous la direction efficace et esthétique de Mark Mylod («Succession» également, ce qui donne une idée du ton général). L’humour est noir, grinçant, ça fait presque mal à certains moments, et cet exercice de style est bien satisfaisant pour les cinéphiles qui apprécient la critique acerbe.

  • Note : 3,5 sur 5
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.