/misc
Navigation

COP27 : Guilbeault, la mauvaise cible

Coup d'oeil sur cet article

Le Canada n’en est pas à un paradoxe près sur les changements climatiques. Et en marge de la COP27, on ne manque pas de le souligner.

Des exemples ?

Le Canada a un militant écologiste comme ministre de l’Environnement, alors qu’il est lui-même un pays pétrolier. Le quatrième pays producteur de pétrole, plus exactement. 

Le Canada possède des cibles ambitieuses pour réduire ses émissions de GES d’ici 2030, alors qu’elles ont augmenté de 20 % depuis 1990, principalement dû à l’Alberta et la Saskatchewan.

Le Canada essaie d’incarner un leadership climatique sur la scène internationale, alors qu’il est objectivement le cancre du G7 depuis la COP21 à Paris, soit depuis que le gouvernement Trudeau est en poste. 

Seule l’Arabie saoudite a un taux d’émissions de GES par habitant plus élevé.

Et à la COP27 en Égypte, une autre fois, le Canada souhaite montrer l’exemple, alors qu’il invite, dans ses pavillons, les représentants de six entreprises pétrolières pour vanter leur production prochaine de « pétrole carboneutre ».

  • Écoutez l'entrevue avec Émile Boisseau-Bouvier à l’émission de Philippe-Vincent Foisy diffusée chaque jour en direct 7 h 20  à QUB radio :


Le début d’un commencement

Je vous comprends, donc, d’être cynique. On l’est tous un peu.

Je vous comprends aussi de blâmer Steven Guilbeault. De croire qu’il est menotté dans un pays où le pétrole relève de la fierté identitaire. Et que son gouvernement parle bien, mais porte un bilan accablant. 

Mais je pense aussi que Guilbeault n’est pas la bonne cible. Il pose des gestes considérables, malgré tout. 

Le gouvernement fédéral a déposé un premier plan pour diminuer ses GES. En début de semaine, il annonçait que le Canada plafonnerait ses émissions et couperait le robinet des subventions aux énergies fossiles pour 2023.

Ce n’est pas rien. 

Je regarde aller Steven Guilbeault depuis une semaine à la COP27, pris en étau entre l’abnégation et une volonté d’agir, se battre pour que tous en fassent un peu plus, et il y a de quoi souligner sa persévérance. 

En fait, Steven Guilbeault est exactement à l’image des COP : les deux sont insuffisants, mais les deux sont mieux que rien du tout.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.