/world/america
Navigation

Trump, DeSantis et Pence prendront la parole lors d'un rassemblement républicain ce week-end

Coup d'oeil sur cet article

Donald Trump prendra virtuellement la parole samedi lors d'un événement auquel plusieurs figures importantes du parti républicain, dont des rivaux potentiels dans la course à la Maison Blanche, participeront aussi.  

L'ancien président s'exprimera en vidéo tandis que son ancien vice-président Mike Pence et le gouverneur de Floride Ron DeSantis y seront en personne, tous deux étant pressentis pour également participer à la primaire républicaine en vue de 2024. 

Les trois hommes s'adresseront au rassemblement annuel de la Coalition juive républicaine, qui a lieu à Las Vegas à partir de vendredi et jusqu'à dimanche. 

Ce sera la première intervention publique de Donald Trump depuis qu'il a annoncé mardi être à nouveau candidat à la présidence des Etats-Unis, malgré les résultats décevant des candidats républicains, et notamment de ses poulains, aux élections de mi-mandat. 

Ron DeSantis a, lui, au contraire été réélu triomphalement dans son État du sud-est des États-Unis, ce qui a conduit certains médias conservateurs à voir en lui le nouveau chef du parti républicain. 

L'ex-secrétaire d'État Mike Pompeo, à qui les observateurs prêtent aussi des ambitions présidentielles, participera aussi au rassemblement à Las Vegas, ainsi que le prochain Premier ministre d'Israël, Benjamin Netanyahu. 

A l'issue d'un dîner vendredi, M. Pompeo a pris le micro pour, sans désigner nommément M. Trump, faire des allusions assez explicites sur la nécessité d'agir plutôt que de se plaindre. 

«Quand nous présentons les arguments conservateurs [...] nous devons le faire avec joie, et avec le sourire», a-t-il déclaré. 

«Ne nous contentons pas de critiquer la machine» ou «d'aller simplement sur Fox News ou d'envoyer des tweets. Il faut faire un travail difficile», a-t-il ajouté. 

L'intervention de M. Trump surviendra par ailleurs au lendemain de la nomination, par le ministre de la Justice d'un procureur expert en crimes de guerre pour enquêter de façon indépendante sur l'ex-président. 

Le ministre Merrick Garland a confié cette mission extrêmement «sensible» à Jack Smith, procureur basé à La Haye du Tribunal spécial pour le Kosovo. M. Trump a dénoncé auprès de journalistes de Fox News une décision «politique» et «injuste». 


 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.