/sports/hockey/canadien
Navigation

Caufield et Suzuki sur les traces de Lafleur et Larouche

Cole Caufield et Nick Suzuki pourraient chacun atteindre le plateau des 50 buts

HOCKEY-NHL-MTL-PIT/
Photo USA Today Cole Caufield et Nick Suzuki sont la pierre angulaire de la production offensive du CH depuis le début de la saison.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a encore un énorme terrain à défricher. Mais sur le simple plan mathématique, Cole Caufield et Nick Suzuki se dirigent tous les deux vers une saison de 50 buts. Après 18 matchs, ils ont chacun touché la cible à onze reprises. 

• À lire aussi: «Je n’avais pas beaucoup de temps» – Cole Caufield

• À lire aussi: Encore Caufield

• À lire aussi: Canadien: Matheson ne joue pas les figurants

Quand on y va d’une règle de trois, on arrive à une saison de 50,1 buts pour Caufield et Suzuki. Pour y parvenir, le dynamique duo devra maintenir ce train d’enfer en plus d’éviter l’infirmerie. On est encore loin de la coupe aux lièvres comme dirait Jean Perron. 

On ne peut toutefois empêcher un cœur de partisan de rêver. Le petit ailier gauche et le capitaine suscitent les passions depuis le début de la saison. 

Une saison de 50 buts reste un exploit rarissime. L’an dernier, il y a eu quatre marqueurs de 50 buts ou plus au niveau de la LNH : Auston Matthews (60), Leon Draisaitl (55), Chris Kreider (52) et Alex Ovechkin (50).  

Lemieux et Jagr

Le chiffre magique des 50 devient encore plus rare pour deux attaquants au sein de la même équipe lors d’une même saison. Mario Lemieux et Jaromir Jagr l’ont fait en 1995-1996 avec les Penguins de Pittsburgh. Le numéro 66 et le numéro 68 avaient marqué 69 et 62 buts lors de cette saison des plus productives. 

Il n’y a donc pas eu deux marqueurs de 50 buts ou plus au sein d’une même équipe depuis 27 ans. Dans toute l’histoire de la LNH, seulement 25 équipes ont misé sur deux buteurs de 50 buts ou plus lors d’une même campagne. 

Les Oilers d’Edmonton détiennent le record avec trois marqueurs de 50 buts ou plus. Ils l’ont fait à deux reprises, soit en 1983-1984 et 1985-1986. C’était Wayne Gretzky (87), Glenn Anderson (54) et Jari Kurri (52) en 1983-1984 et encore Gretzky (52), Anderson (54) et Kurri (68) en 1985-1986.

Dans la riche histoire du Tricolore, on retrace deux saisons avec deux attaquants de 50 buts et plus. Guy Lafleur (50) et Pierre Larouche (50) avaient atteint le plateau des 50 filets en 1979-1980. 

Avant eux, Lafleur (56) et Steve Shutt (60) avaient aussi fait bouger les cordages à plus de 50 reprises en 1975-1976.

Première depuis 43 ans

S’ils devaient maintenir la cadence, Caufield et Suzuki réaliseraient une première en 43 ans chez le CH. Ça demeure toutefois un projet très embryonnaire. 

Suzuki n’a pas marqué plus de 21 buts en trois saisons à Montréal et il n’a jamais atteint la cinquantaine dans la Ligue junior de l’Ontario, obtenant deux fois des saisons de 40 buts ou plus avec l’Attack d’Owen Sound. 

Dans le cas de Caufield, il a plus le profil d’un marqueur naturel. L’an dernier, l’Américain a inscrit 23 buts en 67 matchs malgré un début de saison catastrophique sous la gouverne de Dominique Ducharme. 

Pour ceux qui l’ont oublié, Stéphane Richer est le dernier marqueur de 50 buts dans l’uniforme du Tricolore. Il l’a fait à deux reprises avec 51 buts en 1989-1990 et 50 buts en 1987-1988. 

Le joueur d’échecs

Martin St-Louis a décrit Suzuki comme un joueur d’échecs quelques minutes après la victoire de 5 à 4 en tirs de barrage contre les Flyers, samedi, au Centre Bell. Suzuki a ce don de prévoir les coups à l’avance. 

Il a montré toute son intelligence en prolongation en effectuant une passe parfaite pour Caufield même s’il ne restait environ que quatre secondes au cadran. 

« J’ai la chance de jouer avec un passeur formidable, il me trouve toujours au bon moment et il l’a fait sur le but égalisateur, a dit Caufield après la rencontre contre les Flyers. Il est tout un passeur, mais il peut aussi marquer plusieurs buts. Nick est bon partout sur la patinoire. On veut juste le suivre, il n’est pas le capitaine par hasard. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.