/world/pacificasia
Navigation

38 morts dans l'incendie d'une usine dans le centre de la Chine

Coup d'oeil sur cet article

Trente-huit personnes sont mortes et deux autres ont été blessées dans l’incendie d’une usine dans le centre de la Chine, ont indiqué mardi les médias d’Etat, les autorités accusant des employés de mauvaise manipulation. 

• À lire aussi: Le Qatar va fournir du gaz à la Chine sur le long terme

• À lire aussi: COVID-19: la Chine annonce deux nouveaux morts, hausse des cas

Le drame, pour lequel les autorités ont présenté leur excuses, s’est déroulé lundi après-midi dans une usine de la ville d’Anyang, dans la province du Henan, selon l’agence de presse Chine nouvelle.

Selon les médias d’Etat, les services de secours ont été alertés d’un incendie à 16H22 (08H22GMT) sur le site de l’entreprise Kaixinda Trading.

«Après avoir reçu l’alerte, les services municipaux des pompiers ont immédiatement dépêché des équipes sur les lieux», a indiqué la télévision d’Etat CCTV.

«La sécurité publique, les services d’intervention d’urgence, l’administration municipale et les unités d’alimentation en énergie sont rapidement arrivés sur les lieux pour les opérations de secours et de sauvetage», a-t-elle ajouté, précisant que le feu avait été éteint vers 23H00.

AFP

Des images publiées par les médias d’État montrent d’épais nuages de fumée noire provenant de l’incendie, avec au moins deux camions de pompiers sur place pour combattre les flammes.

Sur une autre vidéo, on voit la carcasse carbonisée du bâtiment après l’extinction de l’incendie.

Un premier bilan avait fait état de 36 morts et deux disparus.

Par ailleurs, deux personnes ont été blessées et transportées à l’hôpital, mais leur vie n’est pas en danger, a rapporté CCTV.

«Profonde autocritique»

Des suspects ont été placés en garde à vue en relation avec cet incendie, selon les autorités.

«Selon les premiers éléments, cet accident a été déclenché par une manipulation contraire au règlement de la part d’un employé de l’entreprise. (Une opération de) soudure électrique a provoqué l’incendie», a indiqué CCTV.

Le président Xi Jinping a publié une directive mardi, appelant à entreprendre «tous les efforts» afin de «soigner les blessés».

«Il convient également de faire toute la lumière sur cet incident et d’établir les responsabilités avec le plus grand sérieux», a-t-il souligné.

Face à la multiplication de ce type d’accident en Chine, il a exhorté toutes les autorités locales du pays à «assumer leurs responsabilités en matière de sécurité au travail et à enquêter sur tous les types» de risques.

Devant le retentissement de l’affaire, le secrétaire du Parti communiste à Anyang, plus haut personnage politique de la ville, s’est incliné publiquement en signe d’excuse lors d’une conférence de presse organisée mardi soir.

«Au nom des autorités municipales, (...) je fais ma profonde autocritique devant l’ensemble des habitants de la ville, et je présente à toute la société mes plus sincères excuses», a déclaré Yuan Jiajian le visage grave.

Selon la base de données Tianyancha, l’entreprise Kaixinda Trading est un grossiste en machines, matériaux de construction, produits chimiques non dangereux, vêtements et équipements de lutte contre les incendies.

Des précédents

Les accidents industriels sont fréquents en Chine, souvent causés par un mauvais respect des règles de sécurité.

Lundi également, une explosion s’était produite dans une usine chimique du nord de la Chine, selon un média officiel qui n’a pas avancé de bilan humain mais a rapporté des dégâts matériels dans les immeubles aux alentours.

Cet incident s’est déroulé à Taiyuan, capitale de la province du Shanxi, selon Dahebao, quotidien provincial qui cite les autorités.

Selon des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, un incendie s’est déclenché sur le site, dégageant une très dense fumée grise qui a formé un énorme champignon dans le ciel.

D’autres images montrent des logements au sol jonché d’éclats de verre, des gens apeurés sortir des bâtiments ou encore des montants de fenêtres tombés au pied d’immeubles, en raison du souffle de l’explosion.

En mars 2019, l’explosion d’une usine chimique à Yancheng, ville située à 260 kilomètres au nord de Shanghai, avait causé la mort de 78 personnes et dévasté des habitations sur plusieurs kilomètres à la ronde.

Mais un des plus graves accidents industriels est celui survenu en 2015 à Tianjin (nord). Une gigantesque explosion dans un entrepôt de produits chimiques avait fait au moins 165 morts dans cette grande ville portuaire située à 120 kilomètres au sud-est de Pékin.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.