/misc
Navigation

La maison de la honte

Coup d'oeil sur cet article

C’est officiel, le 24 Sussex sera définitivement fermé.

Ce n’était pas déjà fait? Justin Trudeau et sa famille n’habitent-ils pas déjà une autre maison sur les terrains de la gouverneure générale?

Oui, mais là c’est vraiment vrai; le «le processus de mise hors service» est enclenché nous a informé la Commission de la capitale nationale.

Car ce que plusieurs ignorent, c’est que depuis 2015 on faisait semblant qu’elle pouvait encore servir pour des fonctions officielles. Sauf qu’elle est dans un tel état de délabrement que les risques d’incendies et de mauvaise qualité de l’air sont trop graves pour être ignorés plus longtemps.

On va donc parer au plus urgent, soit enlever l’amiante, et retirer les systèmes électriques, mécaniques et de chauffage.

Mais ne vous imaginez pas que Justin Trudeau retournera y vivre....

Pourquoi? Parce qu’on ne sait toujours pas quelle vocation lui donner.

  • Écoutez la rencontre Latraverse-Dumont diffusée chaque jour en direct 17 h via QUB radio :

Un p’tit pain

Si le 24 Sussex en est rendu là, c’est bien parce qu’aucun premier ministre n’a osé dépenser pour l’entretenir depuis des décennies.

Ça aurait mal paru quand Jean Chrétien sabrait les transferts aux provinces. Et, fidèle à ses racines réformistes, Stephen Harper n’allait pas non plus «se payer une p’tite réno» en pleine crise financière.

Or, ça fait 7 ans que la CCN évalue, réfléchit, pondère l’avenir de la maison.

Juste combler le déficit d’entretien coûterait 36,6M$. Alors, imaginez le coût d’une vraie rénovation pour la rendre habitable.

Et donc on commence à «la stripper» en attendant que quelqu’un se branche... Un jour...

Et ça, ce n’est que le 24 Sussex. Mettre à niveau l’ensemble des résidences officielles dont celle de la gouverneure générale, du chef de l’opposition, du président des Communes coûterait un autre 35 M$.

Comme quoi faire semblant d’être né pour un p’tit pain peut finir par coûter cher.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.