/entertainment/music
Navigation

Les 5 moments forts des American Music Awards

Coup d'oeil sur cet article

Le gratin américain – et une poignée de stars internationales – s’est réuni à Los Angeles, dimanche soir, pour la 50e remise des prestigieux American Music Awards. Prix marquants, hommages bien sentis, numéros grandioses... Voici les 5 temps forts de la cérémonie pilotée par Wayne Brady. 

• À lire aussi: Xavier Dolan veut prendre une pause du cinéma : «je suis comme tanné»

 Au revoir, Olivia

Photo AFP

Photo AFP

Trois mois après son décès, Olivia Newton-John demeure toujours indélogeable dans le cœur des mélomanes. Pink l’a prouvé de belle manière en honorant sa mémoire par une reprise stellaire de l’intemporelle Hopelessly Devoted to You. Un peu plus tôt, la chanteuse avait ouvert la soirée en interprétant son plus récent succès, Never Not Gonna Dance Again, en patins à roulettes, un clin d’œil évident à la célèbre comédie musicale Xanadu, dont Olivia Newton-John incarnait l’héroïne en 1980. 

La consécration de Taylor Swift 

Photo AFP

Taylor Swift a connu un triomphe total en mettant la main sur les six prix pour lesquels elle était en lice. La chanteuse en avait littéralement plein les bras au terme de la soirée, avec ses statuettes incluant celle de l’artiste de l’année, catégorie dans laquelle elle a coiffé les Beyoncé, Adele et autres Harry Styles de ce monde. 

  •  Ne ratez pas l'entrevue de Florence Lamoureux, journaliste recherchiste à QUB Radio au micro de Benot Dutrizac, sur les ondes de QUB radio :  

 Et de cinq pour BTS

Photo AFP

Le groupe coréen BTS a beau être en pause jusqu’en 2025, il a tout de même réussi à mettre la main sur sa cinquième statuette en autant d’années. Le septuor – sacré groupe pop favori – a toutefois brillé par son absence à la cérémonie ; au même moment, son membre cadet, Jungkook, interprétait l’hymne officiel de la Coupe du monde de la FIFA, au Qatar, à l’occasion de la soirée d’ouverture. 

En mémoire de Takeoff

Photo AFP

Olivia Newton-John n’est pas la seule disparue dont le départ a été souligné. L’animateur Wayne Brady a tenu à rendre hommage au rappeur Takeoff, décédé lors d’une fusillade au Texas le 1er novembre dernier. « Au nom de tous les fans de hip-hop de partout dans le monde, nous vous remercions, Takeoff, pour votre talent artistique, et ce soir, nous honorons votre mémoire », a-t-il sobrement déclaré.

Passé et présent

Photo AFP

Photo AFP

Le passé et le présent ont convergé vers la scène du Microsoft Theater, ce week-end, pour rendre hommage au grand Lionel Richie, lauréat du prix Icône. Stevie Wonder et Charlie Puth ont uni leurs voix – et leurs pianos – pour un pot-pourri de titres tirés du répertoire du leader des Commodores, entonnant Three Times a Lady, Easy, All Night Long et autres Say You, Say Me. Un numéro grandiose et marquant, bref à l’image de la carrière de Lionel Richie. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.