/news/politics
Navigation

Place du Canada: La statue de John Macdonald ne doit pas être réinstallée

Place du Canada: La statue de John Macdonald ne doit pas être réinstallée
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

La statue du premier premier ministre du Canada qui avait été déboulonnée par des manifestants antiracistes en 2020 à la Place du Canada, à Montréal, ne doit pas être réinstallée, plaide le comité qui a étudié cet enjeu. 

• À lire aussi: Espion chinois arrêté chez Hydro-Québec: une menace de plus en plus inquiétante

• À lire aussi: Marche pour la réconciliation à Montréal

• À lire aussi: Une Place de la réconciliation pour remplacer la Place du Canada, propose Coderre

La statue de bronze représentant John A. Macdonald, qui avait maintes fois été aspergée de peinture dans les années précédant son déboulonnage, n’a pas sa place sur son socle aux yeux des membres du comité.

«Considérant les politiques assimilatrices et génocidaires qu’il a mises en œuvre à l’endroit des peuples autochtones et les actes discriminatoires qu’il a perpétrés envers plusieurs groupes de personnes [...], le comité estime, dans l’esprit du processus de réconciliation, qu’il est nécessaire de se distancer de cet héritage de John A. Macdonald et de la vision coloniale représentée par le monument», ont plaidé les auteurs du rapport devant conseiller la Ville de Montréal sur le futur de la statue.

  • Écoutez la rencontre Dutrizac – Dumont diffusée chaque jour en direct 7 h via QUB radio :

Par contre, le socle de la statue lui-même devrait demeurer en place à titre de «devoir de mémoire», quitte à y ajouter une nouvelle plaque explicative.

«Bien que l’absence définitive de la statue dans le socle qui l’a mise en valeur pendant 125 ans représente en elle-même le rejet des valeurs et des actions de ce personnage contesté, le comité estime qu’il faut ajouter à cette absence un programme d’interprétation renouvelée qui pourrait prendre différentes formes pour rendre compte de l’importance et de la complexité des enjeux», peut-on lire dans le rapport.

Le déboulonnage de la statue, lors d’une manifestation le 29 août 2020, avait fait grand bruit à l’époque. Le premier ministre François Legault avait notamment promis que la statue serait restaurée et remise en place, mais la mairesse de Montréal, Valérie Plante, avait plutôt opté pour la création d’un comité afin de déterminer quoi faire de la statue.

L’héritage controversé de John A. Macdonald en raison de son rôle dans la création du système de pensionnat autochtone a aussi eu raison d’autres monuments érigés en son honneur ailleurs au pays ces dernières années, incluant dans sa ville natale de Kingston, en Ontario.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.