/sports/soccer
Navigation

Coupe du monde de soccer: l'inexpérience en cause chez les Américains

FBL-WC-2022-MATCH04-USA-WAL
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les États-Unis ont dû se contenter d’un verdict nul face au pays de Galles en amorce de la Coupe du monde de soccer 2022, un résultat causé par l’inexpérience, selon l’unique buteur américain du duel, Timothy Weah. 

• À lire aussi: Cristiano Ronaldo quitte Manchester United

• À lire aussi: Qatar 2022: tension à Doha

Le fils du légendaire attaquant de pointe George Weah a été clair à l’issue de cet affrontement qui s’est soldé par une égalité de 1 à 1. Ce point soutiré aux Gallois n’a rien de satisfaisant pour l’équipe du pays de l’oncle Sam.

«Je suis réellement déçu de ce match nul, a-t-il soutenu, lui dont les propos ont été repris par le site web de la Major League Soccer. Mais dans une Coupe du monde, tous les matchs et les points comptent. Nous allons prendre ce point et avancer.»

Cette compétition permettra sans doute à la jeune formation américaine de prendre du métier. Parmi les 26 joueurs de son effectif, seul le défenseur latéral DeAndre Yedlin avait déjà un duel de la Coupe du monde derrière la cravate.

Les Américains ont d'ailleurs rapidement appris une première leçon lorsque Gareth Bale a créé l’égalité à la 82e minute, du point de «penalty» : ils ne peuvent se permettre aucun moment d’égarement.

«Je crois que l’expérience a joué un rôle dans cette partie, a enchaîné Weah. Pour plusieurs d’entre nous, il s’agissait d'un premier match. C’est vraiment une expérience d’apprentissage.»

«La fatigue s’est installée et nous avons perdu notre concentration à certains moments de la joute, a corroboré le capitaine Tyler Adams. Nous devons être attentifs au maximum à tous les instants et nous préoccuper des détails.»

Un bon départ

Pour le gardien Matt Turner, les Américains ont été tout à fait dominants en première demie, mais ils ont tranquillement cédé du terrain aux Gallois. La présence physique du pays de Galles lui a permis de s’aventurer dans la surface de réparation ennemie en fin de rencontre, puis de forcer le défenseur Walker Zimmerman à faire trébucher l’étoile du Los Angeles FC au pire moment du match.

«Nous les avons laissés se remettre dans la partie grâce à leur jeu physique, ce que nous avions empêché en première demie, a noté Turner. Nous étions en retard sur quelques ballons et leurs partisans se sont impliqués, ce qui a permis à leurs joueurs de bénéficier d’un regain d’énergie.»

«J’avais l’impression que c’était le genre de match où nous n’allions peut-être pas inscrire un deuxième but, mais quand même protéger notre avance. Malheureusement, nous avons concédé le “penalty” et c’est vraiment décevant.»

Les Américains, qui évoluent dans le groupe B ー l’un des moins relevés de la compétition ー, se mesureront à l’Angleterre vendredi, avant de conclure leur tournoi à la ronde contre l’Iran, mardi prochain.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.