/finance
Navigation

Des résultats à la hausse pour Alimentation Couche-Tard

Des résultats à la hausse pour Alimentation Couche-Tard
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Alimentation Couche-Tard a enregistré un bénéfice net à la hausse pour le deuxième trimestre de son exercice financier 2023, ce qui représente un bond d’environ 116 millions $ par rapport à l’an passé. 

Le bénéfice net de l’entreprise lavalloise a atteint 810,4 millions $ US (environ 1 milliard $ CAN) lors du second trimestre clos le 9 octobre, par rapport à 694,8 millions $ US à la même période l’an dernier.

Le bénéfice net par action dilué a atteint 0,79$ par action, contre 0,65$ par action au trimestre correspondant de l’an dernier.

Les revenus tirés des marchandises et services sont en partie responsables de cette augmentation avec des revenus totaux de 4,1 milliards $ US, soit une augmentation de 2,3% par rapport à l’an dernier.

Cette hausse est notamment attribuable aux activités promotionnelles et au marché américain qui a connu une forte croissance des ventes alimentaires

«Nous avons eu une bonne performance de nos activités d’accommodation, avec les ventes favorables de nos magasins comparables [...] Nous avons également continué à générer de robustes marges sur le carburant dans l’ensemble de notre réseau», a déclaré par communiqué Brian Hannasch, président et chef de la direction d’Alimentation Couche-Tard.

La compagnie dit être fière de ses résultats en raison des défis continus que posent l’inflation et les prix de l’énergie et du carburant.

«Nous avons une fois de plus réalisé un très bon trimestre avec une croissance impressionnante du bénéfice net, et ce, malgré un environnement inflationniste difficile», a souligné Claude Tessier, chef de la direction financière.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.