/world/guerre-en-ukraine
Navigation

L'Ukraine dit avoir arrêté un responsable des centres de détention provisoire russes à Kherson

L'Ukraine dit avoir arrêté un responsable des centres de détention provisoire russes à Kherson
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les enquêteurs ukrainiens ont affirmé mardi avoir arrêté pour «trahison» un responsable des centres de détention provisoire russes à Kherson (sud), ville libérée le 11 novembre après plus de huit mois d'occupation des troupes de Moscou. 

«Dès les premiers jours de l'occupation de Kherson, cet employé d'un centre de détention a travaillé pour les envahisseurs (...) en tant que responsable des centres de détention provisoire et des lieux d'exécution des peines», a indiqué le Bureau d'État d'enquête ukrainien (SBI) dans un communiqué.

Selon le SBI, cet employé «a permis l'évasion de criminels emprisonnés juste avant la libération de Kherson».

Après l'arrivée de l'armée ukrainienne le 11 novembre à la suite de deux mois de contre-offensive de Kiev dans la région de Kherson, «il n'a pas eu le temps de s'échapper et a été détenu par les employés du SBU», a indiqué le SBI dans son communiqué.

Le suspect a ainsi été arrêté pour «trahison», précise le communiqué, un chef d'accusation qui peut valoir une condamnation à perpétuité en Ukraine.

Le parquet régional de Kherson est en charge de l'enquête, selon la même source.

Lundi, le parquet général ukrainien avait annoncé avoir trouvé quatre «sites de torture» utilisés par les Russes à Kherson avant leur retraite forcée de la région il y a une dizaine de jours.

Le 14 novembre, les services de sécurité ukrainiens (SBU) avaient, pour leur part, dit avoir arrêté à Kherson un militaire russe «déguisé en civil», alors que les craintes que des collaborateurs de Moscou soient toujours présents incognito dans la ville restent fortes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.