/news/currentevents
Navigation

Une maison criblée de balles à Brossard

Des résidents du coin croyaient à des feux d’artifice

FD-COUPS FEU BROSSARD
Photo Agence QMI, Erik Peters Au moins sept impacts de balle étaient visibles sur la fenêtre d’une résidence prise pour cible par des tireurs, ce mercredi soir, sur la rue Orphée, à Brossard.

Coup d'oeil sur cet article

Les voisins de la résidence ciblée par des tirs hier soir, à Brossard, n’ont pas réagi immédiatement, croyant qu’il s’agissait de feux d’artifice.

Au moins cinq résidents de la rue Orphée, dans le secteur O de Brossard, ont entendu ce qui semblait être des « pétards » hier soir. 

Ce n’est qu’à l’arrivée des policiers qu’ils ont compris que la maison voisine avait été criblée de balles. 

Heureusement, il n’y a pas eu de blessés.

« Je regardais la Coupe du monde. C’est ma fille qui m’a dit qu’il y avait des policiers partout », a raconté Évelyne Poirier, une résidente du secteur.

Pas un accident

Un autre voisin, Yu Yong, écoutait de la musique en jouant aux blocs avec son fils autiste.

Lors du passage du Journal, de multiples impacts de balles étaient visibles sur la fenêtre de la résidence. 

M. Yong, le voisin immédiat, n’avait pas réalisé que la maison avait été atteinte par des tirs.

« Je pensais qu’il y avait eu un ou deux coups de feu. Mais on voit de multiples impacts sur la fenêtre. C’est vraiment inquiétant, ça veut dire que ce n’était pas un accident », a-t-il mentionné.

Elle a tout vu

L’une des voisines, qui n’a pas voulu être identifiée, a été témoin de la fusillade. Elle revenait d’une longue marche quand elle a aperçu ce qu’elle pense être un « jeune » tirer sur la maison, avant de prendre la fuite dans une « berline blanche ».

« Le conducteur l’attendait avec le moteur qui tourne », a expliqué la femme.

Elle n’a toutefois pas contacté le 911.

Ce matin, la rue Orphée était étonnamment calme et silencieuse malgré les événements de la veille.  

« En 20 ans, jamais rien ne s’est passé dans le secteur », a souligné Linh Ngo Phong, l’une des voisines.

Les suspects n’ont toujours pas été appréhendés. 

« Une enquête est en cours », a précisé le Service de police de l’agglomération de Longueuil.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.