/news/politics
Navigation

Inflation: Québec solidaire demande à la CAQ de geler les tarifs gouvernementaux

Le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois
Photo Stevens LeBlanc Le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Legault fait preuve d’incohérence en limitant à 3% l’augmentation des tarifs gouvernementaux, alors même qu’il soutient que la hausse du coût de la vie est sa priorité, a dénoncé Gabriel Nadeau-Dubois. Québec solidaire réclame un gel d’un an.  

• À lire aussi: Jolin-Barrette doit «arrêter de se chicaner» avec les acteurs du système de justice, dit GND

Le coût de la vie sera la priorité de Québec solidaire au cours des prochaines semaines, a martelé Gabriel Nadeau-Dubois en marge du caucus présessionnel de son parti, mercredi.

Selon lui, les mesures préconisées par le gouvernement, soit l’envoi d’un chèque de 400$ à 600$ et le plafonnement de la hausse des tarifs gouvernementaux tels que le permis de conduire, les tarifs d’Hydro-Québec et les frais de garde, sont insuffisantes. Il demande à la CAQ d’aller plus loin et de geler l’ensemble des tarifs pour un an.

«François Legault va vous augmenter, mais il vous augmente juste de 3%. Moi, la question que je me pose, c’est pourquoi augmenter les factures des Québécois et des Québécoises en ce moment ? Qui a les moyens de se payer une hausse d’Hydro ? Qui a les moyens de se payer une augmentation des frais de garde ou d’une chambre dans un CHSLD ?» s’est interrogé M. Nadeau-Dubois.

  • Écoutez la chronique de Marc-André Leclerc diffusée chaque jour en direct 6 h via QUB radio :

Les solidaires comptent mettre de l’avant d’autres propositions pour lutter contre la hausse du coût de la vie dans les prochains jours. «On n’affronte pas la pire crise de l’inflation en 30 ans avec un chèque et même pas avec un gel de tarif et un chèque. Il faut agir sur plusieurs fronts», a dit le porte-parole de QS, citant la question du logement en exemple.

«On ne règlera pas la crise du coût de la vie, si on ne freine pas l’explosion du prix des logements au Québec. Le logement, c’est le premier poste de dépense de toutes les familles québécoises», a-t-il ajouté.

  •  Écoutez la chronique politique provinciale et fédérale avec Antoine Robitaille et Philippe-Vincent Foisy, animateurs à QUB radio au micro de Benoit Dutrizac sur QUB radio : 

Nouvelle proposition

Le gel des tarifs gouvernementaux ne figurait pas dans les propositions de Québec solidaire pendant la campagne électorale, mais le parti a décidé d’en faire sa première demande à l’endroit du gouvernement sous la nouvelle législature.

«Quand on fait une campagne électorale, on présente des engagements en tant que futur gouvernement. Une fois les élections passées, notre rôle change (...). On essaie de faire des propositions qui sont le plus susceptibles possible d’être reprises par le gouvernement», a expliqué Gabriel Nadeau-Dubois. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.